Question? Quitter

Organisation

Comité actuel

Coprésidence

  • Philippe Bigler
    Directeur, Centre d’accueil MalleyPrairie et Centre Prévention de l’Ale
  • Claudia D’Andrea
    Assistante sociale, Service social de la Ville de Lausanne

 

Vice-présidence

  • Stéphanie Reichenbach
    Juriste à l’Office cantonal de l’égalité et de la famille du canton du Valais

 

Trésorière

  • Ana Soares
    Economiste, responsable formation et éducation auprès de Pix4D SA

 

Membres

  • Sophie Leuenberger
    Avocate, membre l’Association «Avocats Ressources en matière de violences domestiques»

Anciens membres du comité

Anciennes présidentes
Michèle Gigandet
responsable pédagogique du Centre d’accueil MalleyPrairie, membre du Comité de 2006 à 2017 et présidente de 2017 à 2020

Catherine Ming
avocate, présidente de 2015 à 2017

Sonia Rihs
psychologue indépendante, www.soripro.ch, présidente de 2009 à 2016

Stéphanie Siggen
Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes du canton de Vaud (BEFH), présidente de l’association de 2006 à 2009
Anciens membres
Myriam Saurugger
expert-comptable, trésorière de 2020 à 2021

Christian Anglada
responsable pédagogique du Centre de Prévention de l’Ale, membre du Comité de 2007 à 2020

Caroline Barsalou
cadre bancaire, membre du Comité de 2014 à 2017

Melina Bello
responsable des prestations au Centre d’accueil MalleyPrairie à Lausanne

Béatrice Cortellini
directrice de Solidarité Femmes GE, représentante de la DAO, membre du Comité de 2009 à 2016

Andrea Delannoy
présidente de l’association MOD-ELLE, membre du Comité de 2018 à 2019

Luc Delbrouck
directeur du service ViFa jusqu’en 2016, membre du Comité de 2011 à 2016

Agnès Forbat
conseil en communication, membre du Comité de 2009 à 2015

Marlyse Gehret
représentante de la DAO (organisation faîtière suisse des maisons d’accueil), membre du Comité de 2006 à 2009

Sylvette Mihoubi
directrice du Centre d’accueil MalleyPrairie, membre du Comité de 2006 à 2016

Xavier Pitteloud
intervenant systémique, superviseur et formateur à Sion

Irène Schmidlin
cheffe de projet au sein du Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH) du canton de Vaud

Laure Jaton Sorce
cheffe de service adjointe du BEFH, membre du Comité de 2009 à 2011

Luca Zuntini
directeur de ViFaAdos, membre du Comité de 2018 à 2020

Equipe

Coordinatrice: Marion Labeaut (absente jusqu’à fin mars 2023)
Marion est titulaire d’un Bachelor en science politique ainsi que d’un Master en socioéconomie où elle s’est notamment formée en études genre. La thématique de la violence au sein du couple ne lui est pas nouvelle puisqu’elle a notamment travaillé sur la thématique des mariages forcés, lorsqu’elle était chargée de projet au sein du Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes (BEFH). Sensibilisée aux questions de genre et plus particulièrement à la problématique des violences à l’égard des femmes, Marion souhaite s’engager auprès des personnes concernées par la violence au sein du couple, qu’elles soient victimes, auteur-e-s ou témoins.
Coordinatrice remplaçante: Amanda Terzidis
Amanda a longtemps travaillé comme intervenante psychosociale dans une association de lutte contre les violences sexuelles. Après un passage dans le monde de la recherche, où elle s’est intéressée aux violences sexuelles faites aux personnes LGBTIQ+, elle a remplacé une première fois Marion Labeaut en 2020. Elle reprend la coordination de Violence Que Faire jusqu’à la fin mars 2023.
Secrétaire: Maria Roma Gasser
Sa sensibilité multiculturelle, ses nombreux voyages et son multilinguisme ont amené Maria à commencer sa carrière dans le trading auprès de sociétés et groupes internationaux. Par la suite, elle réoriente son domaine d’activité et s’investit durant 10 ans en qualité de proche aidante avant d’assumer en 2015 le poste, très varié, de secrétaire auprès de l’Association. Elle continue ainsi à s’impliquer dans les causes sociales et citoyennes aussi bien dans sa profession que dans sa sphère privée.
Comptable: Jeremy Damon
Jeremy a débuté par un apprentissage d’employé de commerce, sa carrière n’a rien de typique. Il a effectué ses premiers pas dans le monde des achats avant de se lancer dans le journalisme. Sans être rassasié de diversité, il est parti découvrir le continent sud-américain pendant 1 année. Ses valeurs ont énormément évolué durant son périple autant que son envie d’aider son prochain, surtout lorsqu’il a donné de son temps dans un orphelinat en Bolivie. Revenu et reparti en Colombie, Jeremy est enfin installé en Suisse. Depuis le début de l’année, il se complaît dans le milieu associatif dont les valeurs corroborent parfaitement avec les siennes. D’abord actif dans le monde de la précarité, Jeremy collabore dorénavant pour lutter contre la violence au sein du couple.
Chargée de projet: Julia Guglielmetti
Titulaire d’un bachelor en communication visuelle, Julia évolue professionnellement dans un milieu créatif, s’intéressant aux nouveaux médias et aux différents outils de création. Étant d’un naturel curieux et engagé, elle voit ses compétences comme une manière de contribuer à un changement positif. Elle oriente instinctivement son travail vers la transmission d’une information qui se veut accessible et fiable. C’est ce cheminement qui la mènera à produire le podcast Poussière pour l’association VIOLENCE QUE FAIRE en 2021. En s’entretenant avec plus d’une trentaine de personnes victimes, auteures ou professionnelles dans le domaine des violences au sein du couple pour ce projet, elle acquiert des connaissances sur cette thématique. Son parcours lui offre une vision d’ensemble des possibilités de communications de l’association.
Stagiaire: Morgane Kistler
Morgane est titulaire d’un Bachelor en sociologie et d’un Master en Etudes Genre de l’Université de Genève, obtenu en septembre 2022. Sensible aux questions de genre et des inégalités qui en découlent, elle a eu l'occasion de participer à des projets dans le milieu scolaire en lien avec ces thématiques, durant un stage dans le cadre de son Master. Elle a ainsi pu mesurer combien il est essentiel d'agir dans ces domaines. L'opportunité de cette expérience à VIOLENCE QUE FAIRE est pour elle le moyen d’acquérir de l’expérience professionnelle dans la lutte contre les violences et les discriminations. En étant stagiaire, elle cherche à approfondir ses connaissances sur les violences au sein du couple en Suisse, obtenir une vue d’ensemble du réseau romand et découvrir, tout en y prenant part activement et avec enthousiasme, le fonctionnement interne d’une association.

Conseil en ligne

Le service de www.violencequefaire.ch peut compter sur une vingtaine de spécialistes qualifié-e-s dans le domaine des violences domestiques. Avant d’intégrer l’équipe et de répondre aux questions des internautes, leur expérience de terrain est complétée par une formation spécifique au travail en ligne.