Violence dans les couples LGBT

Pour mettre un terme à la violence dans les relations de couple et permettre un soutien des personnes concernées, il est indispensable que cette violence sorte du silence et devienne visible. Au fil des années, ce phénomène, longtemps cloisonné à l’espace privé, est devenu une affaire publique, notamment grâce à l’engagement des mouvements féministes qui ont mis en avant la situation particulière des femmes face à la violence de la part de leurs partenaires masculins.

Toutefois, la violence touche tous les types de couples (couple de femmes, couple d’hommes, autres couples LGBT c’est-à-dire dont au moins un-e partenaire s’identifie comme lesbienne, gay, bisexuel-le ou trans*). Actuellement, il n’y a pas de recherches nationales sur la situation des couples de même sexe ou personnes LGBT face à la violence dans le couple, mais certaines enquêtes des milieux associatifs et des études menées à l’étranger montrent que l’incidence des violences au sein des couples de même sexe est au moins égale à celle des couples de sexe différent et que les personnes s’identifiant comme lesbiennes, gaies, bisexuelles et/ou trans* (LGBT) rapporteraient plus fréquemment avoir vécu de la violence de la part d’un ou d’une partenaire que les personnes hétérosexuelles cisgenres (=non-trans*).