Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

Comment puis-je faire lorsque je me sens "obligée" d'utiliser la violence?

23 avril 2021 - Lim...

Bonjour,

J'ai été frappée par mon père quand j'étais jeune, avant mes 10-11 ans. Cela servait de punition. J'ai eu l'occasion de voir que j'avais tendance à reproduire des schémas violents. Physique, notamment avec mes soeurs, quand j'avais 12-15 ans, mais aussi verbale et/ou psychologique, avec elles ou d'autres personnes, des amants ou copains. Je le regrette et j'aimerais que ça change. Je ne ressens pas vraiment de la colère, mais la volonté qu'on me respecte et qu'on m'écoute et je sais que ça ne devrait pas passer par ce genre de comportement. Je devrais en parler, mais il y a de grandes chances que mes parents se sentent accusés et prennent la mouche. Je ne veux pas les mettre au pied du mur non plus. Comment puis-je faire, lorsque je me sens "obligée" d'utiliser la violence ? Y a-t-il d'autres conseils que respirer ou ce genre de blabla peu applicable car on n'a pas forcément le temps d'y penser, en situation ?

Merci pour votre aide, Cordialement.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous constatez l'installation dans vos comportements de réactions de violences et vous faites des liens avec votre passé et des schémas de violence que vous aimeriez changer à présent.

Tout d’abord il est important de relever que le recours à la violence n’est pas un fait inéluctable et il ne dépend pas exclusivement de l’expérience passée. En effet avoir malheureusement subi de la violence dans le cadre de votre famille n’implique pas que vous soyez automatiquement conditionner à l’utiliser à votre tour dans votre vie. Il est cependant possible que vous ayez intégré ce mode de réaction comme un moyen de vous défendre ou de vous protéger, moyen qui reste cependant inacceptable et sources de souffrances.

Il est au contraire tout à fait possible d'apprendre à anticiper et à gérer par exemple les réactions de colère, tout comme apprendre à éviter d'agir agressivement. Pour cela il est aussi indispensable de développer de comprendre ce qui déclenche en vous cette violence. Généralement, il s'agit de sentiments d’injustices subies, sentiments non exprimés ou non encore bien identifiés.

Votre volonté d’être respectée et écoutée est tout à fait légitime et la violence que vous avez subie reste également inacceptable, mais il vous revient aujourd’hui de trouver des comportements qui vous permettent de l’obtenir sans violence, car cela même est également un manque de respect et d’écoute de l’autre. Parfois c'est en posant des limites claires en lien avec vos besoins d'être respectée et entendue que vous pouvez le mieux cheminer dans le sens que vous souhaitez et sans violence. Il vous appartient donc également de vous déterminer lorsque vos limites sont dépassées et de poser par exemple des conditions.

Concernant vos relations avec vos parents, il est possible qu'il y ait des éléments inexprimés, des non-dits, il est alors indispensable de pouvoir les identifier. Nous ignorons en revanche s’il est indispensable de les exprimer à vos parents directement aujourd’hui pour éviter des ressentiments ou des colères qui peuvent générer des agressions.

Nous ne pouvons que conseiller de consulter des spécialistes avec lesquel-le-s vous pourrez trouver un terrain propice pour comprendre, tisser des liens avec votre passé et surtout élaborer des stratégies utiles pour éviter toute forme de violence. C’est un parcours personnel qui vous fera certainement du bien non seulement par rapport à votre famille d’origine, mais également dans toute relation affective ou vous pourriez reproduire les schémas que vous souhaitez éviter durablement.

De l'aide existe pour surmonter les actes de violences subis par le passé, notamment auprès d’un centre d'aide aux victimes d'infractions (LAVI). Dans le canton du Valais, deux centres existent :

  • Centre de consultation LAVI Valais Romand
    Tél. 027 607 31 00
    Pratifori 27 – 1950 Sion
  • Centre de consultation LAVI Haut-Valais
    Tél. 027 946 85 32
    Postfach 686 – 3900 Brig

 Nous vous conseillons vivement de trouver de l’aide contre vos réactions de violence pour apprendre à les anticiper et à les gérer. Pour cela vous pouvez prendre contact avec :

 Tout en vous encourageant dans vos efforts et vos recherches de solutions, nous restons à votre disposition si vous souhaitez encore nous solliciter pour des précisions ou tout simplement pour donner de vos nouvelles.

retour aux questions

Posez-nous votre question