Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Violence physique, violence verbale, mon partenaire refuse de se faire soigner. Que faire?

25 juin 2019 - lou...

que faire quand après la violence physique ça continue avec la violence verbale,et que votre partenaire refuse de se faire soigner et vous met tout les torts dessus,c est toi ,c est ta. faute etc.....après 5 ans de psy elle a vu mon mari 1h ensemble,elle lui a conseillé de se faire suivre aussi,ma psy m a confirmé qu il est psycomanipulateur,il croit en ses mensonges même pris sur le fait

Notre réponseRépondre à notre enquête de satisfaction

Bonjour Madame,

Vous nous expliquez que cela fait de nombreuses années que vous êtes confrontée à de la violence verbale et de la violence psychologique de la part de votre partenaire. Il vous rend responsable de cela et refuse de se faire aider, bien que votre thérapeute le lui ait fortement recommandé aux vues de ses tendances à mentir et manipuler. Vous nous demandez que faire.

Tout d’abord nous saluons le chemin que vous avez déjà parcouru. Si nous comprenons bien, de la violence physique était présente au sein de votre couple par le passé ? Existe-elle encore aujourd’hui ? Si c’est le cas, nous rappelons que vous avez des droits car la violence est interdite par la loi en Suisse. Vous nous confiez que votre partenaire vous attribue la responsabilité de ses violences. Les rabaissements, les dénigrements, la manipulation, la culpabilisation sont autant de forme de violence psychologique dont la violence verbale fait partie. Celle-ci est plus difficile à identifier car elle ne laisse pas de marques sur le corps, mais elle fait très mal et est néfaste sur la santé. Elle met à mal l’estime de soi et enferme la personne dans un sentiment d’impuissance. Vous avez donc bien fait de solliciter l’aide d’une psychologue. Avez-vous un bon lien avec elle ? Si c’est le cas, nous vous encourageons à continuer ce suivi thérapeutique. A titre informatif, il existe à Lausanne des groupes de paroles organisé par le Centre d’accueil MalleyPrairie qui propose également un espace thérapeutique individuel, spécialisé dans la question des violences conjugales. Il est important de penser à vous, à votre santé et à votre bien-être.

Comme vous en faites l’expérience, il est parfois difficile de changer l’autre. Vous nous dites que votre partenaire refuse de se faire soigner malgré un premier entretien de couple qui n’a pas donné de suite. Pour qu’un changement s’opère dans le couple, il faut que les deux partenaires soient convaincus et motivés à se remettre en question. Vous avez fait votre partie du travail et si votre partenaire refuse de se faire aider, vous ne pourrez pas faire cette démarche à sa place. Vous dites qu’il semble croire à ses propres mensonges et vivre dans le déni de sa part de responsabilité. Peut-être aujourd’hui n’est-il pas prêt à faire ce travail de remise en question.

Il vous faut donc réfléchir à ce que vous-même voulez pour votre vie future. Vous méritez une vie sereine. Avez-vous déjà envisagé de vous séparer de votre partenaire ? Avez-vous des personnes de confiance qui sont au courant de la situation et qui vous soutiennent ? Nous savons qu’il est parfois bénéfique de s’accorder un temps de répit en mettant un peu de distance pour y voir plus clair. Voici, si jamais, quelques conseils pratiques afin de vous accompagner à préparer une potentielle séparation.

Nous espérons que ces pistes pourront vous être utiles et nous vous envoyons nos meilleures pensées. N’hésitez pas à nous écrire en cas de question ou nous donner de vos nouvelles. Prenez-soin de vous.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question