Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Violence durant la grossesse que faire?

06 janvier 2021 - Noo...

Je suis avec mon conjoint depuis 2018, en 2019 on a eu notre premier enfant, il ma gifler pendant la grossesse et tromper.

Je lai pardonner... mois après, pendant l'ete 2020, il m'as agresser a coups de poing pendant que j'avais l'enfant dans mes bras (heureusement elle n'as pas pris un seule coup).

Maintenant, début 2021, me voilà enceinte du 2eme enfant, toujours sans travail (le covid n'aide pas ma situation, car j'ai toujours travailler dans la restauration) il recommence a montrer son agressivite envers moi, il me jete des affaires, dis que je sers a rien, que je fais rien de bien et qu'il me prendrera les enfants et me laissera das la m...

qu'est que je peux faire pour eviter cette situation? J'en ai marre de tout ça..

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous décrivez être victime de violence physique de la part de votre conjoint depuis 2019. La violence a débuté durant votre première grossesse et a perduré suite à votre accouchement en présence de votre enfant. Vous êtes actuellement enceinte et subissez à nouveau de la violence psychologique importante et vous dites ne plus supporter cette situation. Vous souhaitez savoir ce que vous pouvez faire afin de vous protéger ainsi que vos enfants.

Les actes de violences que vous subissez sont inacceptables et répréhensibles par la loi. Vous en avez marre de cette situation et cela est tout à fait normal: la violence, qu'elle soit physique ou psychologique n'est pas sans conséquences sur la santé des personnes qui la subissent. Actuellement enceinte, vous subissez également les violences et cela en présence de votre petite fille et nous sommes inquièt-e-s pour vous et le bon déroulement de votre grossesse, votre fille mais aussi pour la santé de votre bébé à naître. Nous tenons à souligner que même si votre fille n'a, jusqu'à maintenant, pas reçu directement des coups, elle est aussi impactée par ce contexte de violences auquel elle est confrontée. 

La violence semble revenir régulièrement au sein de votre relation et cela laisse penser que vous êtes dans  un cycle de la violence qui se répète et qui a tendance à s'intensifier. Nous savons que, très souvent, sans aide extérieure, il est difficile de briser ce cycle. Dans le canton de Vaud, vous pouvez obtenir de l’aide et du soutien auprès du réseau de professionnel-le-s qui accompagnent les personnes victimes de violences au sein du couple ainsi que leurs enfants.

Pour ce faire, vous pouvez sans attendre prendre contact avec le Centre d’accueil MalleyPrairie au 021/620.76.76 et demander une consultation ambulatoire  à Lausanne ou dans d'autres villes du canton en fonction de votre lieu de domicile et/ou de vos possibilités de déplacements ou non. Vous pourrez parler de votre situation avec un-e intervenant-e qui pourra vous accompagner et réfléchir avec vous à toutes les options qui s’offrent à vous afin de vous protéger ainsi que vos enfants et mettre un terme à cette situation empreinte de violences. Ces entretiens sont gratuits et confidentiels. Le Centre d’accueil MalleyPrairie peut également vous héberger avec votre fille en urgence si vous souhaitez quitter votre domicile pour bénéficier d’une protection et d’un accompagnement individualisé. Mais sachez que vous pouvez en tout temps faire appel à la police au 117 si une nouvelle scène de violence émerge et que vous vous sentez en danger. La police pourra alors expulser immédiatement votre conjoint du logement commun pour une durée maximale de 30 jours.

Le Centre LAVI du canton de Vaud peut également vous recevoir sur rendez-vous à Lausanne, Aigle ou Yverdon et vous aiguiller par rapport à vos droits en tant que victime d’infraction et vous accompagner dans vos démarches juridiques. Vous trouverez ici les numéros de téléphones des différents centres mentionnés. Les services du Centre LAVI sont également gratuits et confidentiels.

Vous avez fait un premier pas en vous confiant sur notre site et nous espérons de tout coeur que vous poursuivrez vos démarches auprès des professionnel-le-s qui pourront vous accompagner afin de vous protéger vous et  vos enfants de toute forme de violence.

En espérant que notre réponse vous aide à y voir plus clair dans votre situation nous restons à votre dispositionsi vous souhaitez plus d'informations ou nous donner de vos nouvelles. Nos meilleures pensées vous accompagnent.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Economique

Posez-nous votre question