Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

S'agit-il de violences conjugales ?

23 décembre 2019 - Ele...

Bonjour,

Je me permets de vous contacter car je crois être victime des violences conjugales. Quand on ne s’entend pas sur une question, mon mari s’emporte très vite et commence à profiler les insultes à mon égard et me menace de divorce, ou m’ordonne de quitter notre domicile (alors que nous avons un petit bébé). Aujourd’hui il a crié tellement fort sur moi que notre fils a eu très peur et a commencé de pleurer hystériquement. Si j’avais supporté cela avant la naissance de notre enfant, maintenant quelque chose se retournée en moi, ça m’a fait tellement mal de le voir pleurer aujourd’hui que je me suis dit qu’il faut peut être que j’en parle à quelqu’un. C’est bien sûr pas tout noir et blanc, et c’est un bon père et mari, mais malgré ces bonnes qualités il m’a fait beaucoup de mal en cours de derniers années, verbalement et parfois physiquement. Je voudrai juste parler avec quelqu’un pour avoir des conseils car je suis dévasté par cette situation, qui est tellement injuste envers un petit être (notre fils). Je vous remercie, 

Notre réponse

Bonjour Madame,

Avant toute chose, nous nous excusons pour le délai de réponse long. Nous souhaitons aussi souligner votre démarche courageuse et responsable en nous écrivant.

Vous nous écrivez que vous croyez être victime de violences conjugales de la part de votre mari. Votre mari s’emporte très vite, vous insulte, vous menace de vouloir divorcer et vous ordonne de quitter le domicile. Vous dites également que cela dure depuis plusieurs années et que votre mari a aussi utilisé la de la violence physique à votre encontre. Sur le site de violence que faire, vous pouvez faire un test qui aide à identifier si l’on subit de la violence à partir d’exemples concrets. L’avez-vous fait ? D’après ce que nous lisons, nous pensons qu’il s’agit bien de violences psychologiques et physiques de la part de votre mari. Vous nous dites être dévastée par cette situation. Les conséquences des violences psychologiques et/ou physique ont un impact sur la santé, et péjore le bien-être. Tous les aspects de la vie sont affectés: famille, travail et vie sociale.

La venue d’un enfant est propice à des tensions supplémentaires et la violence conjugale tend à s’accentuer avec le temps si rien n'est entrepris. Vous avez raison de vous interroger et de vouloir sortir de cette situation, qui n’est pas normale. Vous nous dites ne plus pouvoir supporter les comportements violents de votre mari depuis la naissance de votre fils et que celui-ci a pleuré très fort lorsque votre mari vous a crié dessus. Vous faites bien de vous inquiéter pour votre fils, même s’il est encore très petit, car un enfant exposé aux violences conjugales, même s’il n’est que témoin et pas directement visé, est déjà en souffrance et donc lui aussi victime. Vous faites preuve d’une grande responsabilité par rapport à votre bébé en recherchant de l’aide et des solutions pour améliorer votre situation.

Nous vous conseillons de prendre contact avec L’Association AAVEC au 022 797 10 10, afin de parler de vive voix de votre situation. Des professionnel-le-s qualifié-e-s sont là pour vous écouter, sans vous juger, et pourrons vous aider à faire le point sur votre situation et à mobiliser vos ressources personnelles. Ces consultations sont non-payantes et confidentielles.

Nous souhaitons avoir répondu à votre demande et nous vous souhaitons le meilleur pour la suite. Si vous avez d’autres questions notre porte reste ouverte. Prenez bien soin de vous et de votre enfant.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question