Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Relation malsaine

21 novembre 2018 - lil...

Bonjour. Je vous écris car je me retrouve dans une situation où je suis complètement démunie. J'attends mon premier enfant. Je suis avec le père de mon futur bébé mais cela ne se passe pas bien du tout entre nous. Nous n'avons plus de respect l'un pour l'autre et ne faisons que nous engueuler. Il est habitué depuis toujours à me faire des menaces de tout ordre (si tu veux pas faire l'amour je vais finir par aller voir ailleurs, si tu continues de gueuler je vais t'en mettre une, il faut quoi pour que tu te calmes, que je te colle une claque? Si tu continues à gueuler je vais dénoncer notre situation au SPJ, etc etc etc...). Je ne sais plus que faire car j'ai l'impression que quoi que je fasse, il va réussir à me retourner la situation dessus. Dès qu'il sent qu'il a un minimum de pouvoir sur une situation, il en abuse et je sens son désir de soumettre l'autre. C'est quelqu'un qui n'a pas beaucoup de recul sur sa personne et qui ne se voit pas faire. A cela s'ajoute une tendance à boire pour fuir. Il ne boit clairement pas tous les soirs de la semaine mais son rapport à la boisson est malsain et il est très compliqué d'en discuter avec lui. Les rares moments où je le sens authentique, c'est lorsqu'il a bu et qu'il arrive à me parler de lui et de ses difficultés. En dehors de cela, son besoin de maîtrise est tel qu'il ne lâche rien et fait beaucoup de projections sur moi. Nous devons aller voir une psy la semaine prochaine mais j'ai peur qu'il trouve un prétexte pour créer une embrouille juste avant pour ne pas venir. Je me sens constamment sur le qui-vive, comme si je dépendais de ses humeurs et de ses réactions. Je n'arrive plus à savoir si je suis complètement folle où pas. Je ne suis également pas tendre avec lui et dès qu'il me dit quelque chose qui ne me plaît pas ou que je trouve injuste, je me met à crier et je peux également l'insulter. Je n'ai jamais insulté personne dans mes autres relations, mais cette relation me transforme en quelque chose que je déteste. Je sais également que nous rejouons beaucoup de choses de nos schémas familiaux, et j'aimerais pouvoir aller dans le sens d'une compréhension commune de cela avec lui mais j'ai le sentiment que tout ce qui vient de moi est imprenable, comme si je ne valais même pas la peine qu'on m'écoute. Je me remet constamment en question et n'arrive plus à savoir si je mélange tout. Est-il si malsain que cela ou est-ce moi qui projette également tout mes malheurs sur lui... Je ne sais plus. Un jour il me dit qu'il m'aime et que je suis la femme de sa vie, il me parle même de 2ème enfant (alors que le premier n'est pas né...) et il suffit que l'on s'engueule pour qu'il prenne la tangente, me dise que de toute façon cela n'ira jamais et remette en question même les sentiments. Il abandonne à la moindre difficulté, voit toujours le verre à moitié vide et ne s'occupe pas de régler avec moi les problèmes que nous rencontrons ensemble dans le couple. A la place il me dit qu'il faut qu'on trouve une solution si on vient à se séparer, si ça va pas avec le bébé, etc... Jamais rien de positif. Il faut que je le rassure sur tout mais lui n'est jamais là pour me sécuriser. Je me sens seule et abandonnée et j'ai très peur qu'avec notre bébé cela se passe mal. J'ai peur qu'il me laisse seule, qu'il veuille tellement tout maîtriser qu'il nous fasse du mal. Je vis du coup dans la crainte constante qu'il me fasse un coup dans le dos en allant voir le SPJ et en me faisant passer pour une mauvaise personne, incapable de s'occuper de son enfant. Je sais que j'ai mes torts car nous sommes deux dans la relation, mais j'ai le sentiment que lui la pourri, qu'il pourri tout ce qu'il touche et tout ce qui pourrait être beau. Je ne me sens pas aimée et je ne le crois pas capable d'aimer, car son amour est conditionnel. Si tout va bien, je suis super, dès que cela ne va pas, la relation est remise en question directement. Je n'en peux plus et j'avais besoin de l'écrire quelque part. Merci de m'avoir lue... 

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous témoignez d'une situation difficile dans laquelle vous vous sentez démunie. Votre conjoint tente de prendre le contrôle sur vous, vous menace régulièrement et cela remet en question vos sentiments pour lui. Vous dites "ne plus avoir de respect" l'un pour l'autre. Dans un mois, vous accueillerez votre premier enfant et vous ne savez pas dans quelles conditions, vous soupçonnez un risque pour le bébé et pour vous-même. Vous ne savez plus où vous en êtes et vous finissez par doutez de vous.

Vos craintes nous paraissent malheureusement tout à fait justifiées. Vous décrivez tous les ingrédients de la mise en place d'un processus d'emprise dont vous êtes la victime: des menaces, des pressions, une insécurité constante liée à l'apparente conditionnalité de ses sentiments pour vous ("si tout va bien, je suis super"), une incapacité à régler les problèmes qui se présentent, une fuite dans l'alcool ou autre. Vous avez d'ailleurs perçu les effets que cette relation a sur vous: vous doutez de vous-même, vous ne savez pas si vous mélangez tout ou si c'est réel, vous en arrivez à l'insulter pour vous défendre, ce qui ne vous ressemble pas et vous vous sentez tout le temps sur le qui-vive. Il est normal de ressentir tout cela, car le propre d'une relation d'emprise est de déstabiliser la victime et de la faire douter de l'agression qu'elle subit, l'objectif étant que la victime ne quitte pas son agresseur. Vous vous demandez si votre conjoint est "malsain". Nous ne pouvons bien sûr pas répondre à cette question, par contre, il nous semble que votre relation, dans sa configuration actuelle, est malsaine et vous fait souffrir.

Vos peurs concernant l'arrivée de votre enfant se justifient elles aussi. La naissance d'un premier enfant représente un grand changement pour un couple. Elle peut fortement le déséquilibrer, susciter de nouvelles tensions ou agraver celles qui existent déjà. Vous avez raison d'anticiper ce moment, surtout si vous pressentez qu'il pourrait donner lieu à des violences plus fortes. 

Nous vous encourageons à prendre soin de vous, à vous protéger, vous et votre enfant à venir. Vous n'êtes pas seule, des professionnel-le-s sont là pour vous aider. Vous avez rendez-vous prochainement avec une psychothérapeute, il s'agit d'un très bon début. Et même si votre conjoint trouve une raison pour ne pas y aller, nous vous invitons à vous y rendre seule. Vous pourrez faire le point pour vous, et cela vous donnera un bon indicateur de son implication dans votre relation. Vous pouvez également prendre contact avec le Centre d'accueil MalleyPrairie, pour du soutien et des conseils. Bien sûr, nous restons à votre écoute si vous souhaitez nous réécrire ou nous adresser d'autres demandes.

Nous espérons vous avoir été utile et vous souhaitons le meilleur pour la suite. 

 

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question