Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon père a levé à plusieurs reprises la main sur moi, je veux partir mais ne sais pas où aller.

08 novembre 2017 - ec12

Mon père a levé a plusieurs reprises la main sur moi. Après plusieurs tentatives de "réconciliations", rien ni fait. JE souhaite partir de mon domicile, mais je n'ai pas les moyens de me trouver un logement. Que puis-je faire ?

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous nous écrivez car vous avez reçu des coups de la part de votre père et cela à plusieurs reprises. Vous aimeriez quitter le domicile familial mais ne savez pas comment faire ni où aller. Nous imaginons bien que votre situation soit compliquée et que vous vous sentiez perdue. Vous avez bien fait de nous écrire pour ne pas rester seule face à vos peurs et vos interrogations.

 La violence, quelle que soit la forme qu'elle peut prendre, est interdite et injustifiable. Que l'auteur soit votre père - qu'il ait donc autorité légale sur vous - n'y change rien. Vous êtes majeure et même si vous vivez encore chez vos parents, cela n'enlève rien au fait que vous avez des droits et qu'ils méritent d'être respectés. Vous ne nous dites rien sur votre mère ou sur d'éventuel-le-s frères et soeurs: pouvez-vous compter sur des proches pour vous aider ? Il est important de trouver des alliés pour sortir de la violence.

Il existe des foyers d'hébergement d'urgence (comme La Tuile ou Solidarité Femmes) dans lesquels vous pouvez vous rendre. Les professionnel-le-s qui y travaillent sauront vous aider et discuter avec vous d'une solution de logement durable en fonction de vos besoins spécifiques. Vous pouvez également contacter Juris Conseil Junior au 022 310 22 22. Ce service offre une permanence téléphonique gratuite aux jeunes, à laquelle répondent des avocats et qui fonctionne du lundi au vendredi de 9 heures à 17 heures. 

En nous écrivant, vous avez fait le premier pas pour sortir de la situation de violence que vous vivez. Nous vous encourageons à poursuivre dans cette voie et restons à disposition en cas de besoin. Meilleures pensées et courage pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Economique

Posez-nous votre question