Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon mari peut-il changer?

28 juillet 2020 - Sou...

Bonjour, J’aurais besoin de conseil car je pense être marié à un pervers narcissique. En deux ans de relation, il m’a frappé plusieurs fois. Il me rabaisse souvent lorsque nous sommes en désaccord. J’ai l’impression que mon avis ne compte pas. Lors de disputes, il m’insulte de tous les noms. Il m’a plusieurs fois mise dehors de mon propre appartement lors de disputes. Il y a aussi des moments joyeux, mais je vous avoue qu’avec toutes ses actions négatives qu’il m’a faite je n’apprécie plus du tout ces moments. Que dois-je faire ? Peut-il changer ? Je vous remercie de votre réponse.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous expliquez subir de la violence physique et psychologique au sein de votre couple. Cela fait deux ans que vous êtes en relation et que les moments agréables sont alternés par des épisodes négatifs. Vous vous questionnez sur la suite et vous demandez que faire. Vous pensez que votre mari est un pervers narcissique et vous vous demandez s’il peut changer.

Les rabaissements, les insultes, les dénigrements, etc font parti des violences psychologiques. Elles ne laissent pas de traces sur le corps, mais blessent énormément et mettent à mal l’estime de soi. La violence au sein du couple fonctionne comme un cycle, un cercle vicieux. Tout n’est pas noir ou blanc, bon ou mauvais chez l’autre. Mais suite aux épisodes de violence, s’enchaine ce qui est appelé la phase de la « lune de miel », l’auteur-e des violences essaie de se faire pardonner et de faire oublier la souffrance engendrée. Mais, si l’origine même du problème de la violence n’est pas abordée et l’auteur-e n'est pas aidé-e, alors la violence tend à réapparaître et, malheureusment à augmenter en intensité. C’est pourquoi, aux vues des épisodes de violences physiques que vous nous partagez, nous vous suggérons de penser à vous, à votre santé et à votre sécurité avant toute chose.

Aussi, nous tenons à rajouter que les violences physiques sont interdites et punissables. Votre mari n’a pas le droit de vous frapper ni de vous mettre hors de votre appartement. Si la situation escalade et que vous vous sentez en danger vous avez le droit d’appeler la police au 117 et de vous mettre en sécurité.

Avez-vous déjà parlé à quelqu’un de ce que vous vivez, un-e proche, un-e ami-e, une personne de confiance ? Il est important que vous ne restiez pas seule dans cette situation. L’isolement et le silence, mêlé parfois aux sentiments de honte et de culpabilité, accroissent l’emprise de la personne auteure de violence.

Dans le canton du Valais, il existe des services d’aides spécialisés dans la question des violences qui pourront répondre à vos questions et vous accompagner dans vos réflexions et vos décisions. Il s’agit du Centre Lavi (Aide aux Victimes d’Infraction) (027 607 31 00) qui propose des prestations de manière gratuite et confidentielle, qu'il s'agisse d'un soutien psychologique ou juridique ou par exemple d'un hébergement d'urgence. Vous pourvez aussi appeler La fondation L’Essentielle au 079 320 98 70 qui offre une aide à toute personne victime de violence domestique et propose des aides psychologiques et sociales. Nous vous encourageons vivement à les contacter.

Vous nous demandez si votre mari peut changer et s'il est un pervers narcissique. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à cette question précise. Mais par contre si votre mari est prêt à se remettre en question et à travailler pour apprendre à gérer ses émotions d’une autre manière, alors le changement lui appartient. Une aide extérieure et professionnelle est bien souvent nécessaire. Nous comprenons bien que votre position n’est pas évidente, mais vous ne pouvez pas agir à sa place et vous n'êtes pas responsable de ses comportements. En revanche, vous pouvez décider de ce que vous souhaitez comme relation pour votre avenir. Aujourd’hui, vous sentez que la relation telle qu’elle est ne vous convient plus. Nous vous encourageons à rester attentive à ce que vous ressentez comme vous l’avez fait en nous écrivant.

Nous espérons que ces pistes vous seront utiles. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seule, les professionnel-le-s sont là pour vous épauler dans cette situation difficile.

Si vous avez d’autres questions, vous pouvez nous écrire à nouveau ainsi que nous donner de vos nouvelles. Prenez bien soin de vous. Nos meilleures pensées vous accompagnent.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question