Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon mari crie sur mes enfants et moi-même

01 juin 2019 - Amo...

N’en pouvant plus de cette situation;(je souhaite toujours que cela s’améliore mais mari dit que si il se fâche c’est de ma faute) Je me demande comment partir avec un travail précaire et pas de famille ( parents) pour aider

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous dites que votre mari crie beaucoup sur vous et sur vos enfants. Vous n'en pouvez plus de cette situation car, malgré votre volonté d'apaisement, elle ne semble pas s'améliorer, votre mari étant dans le déni et vous rejettant la raison de sa colère. Vous vous demandez comment partir du domicile avec un travail précaire et sans famille pour vous aider.

Tout d'abord nous vous félicitons d'avoir eu le courage et pris le temps de nous écrire. S'entourer de professionnel-le-s est déjà une grande avancée afin de rechercher des solutions et vous sentir soutenue dans vos démarches.

Nous constatons, suivant vos dires, que vous êtes victimes de violences conjugales d'ordre psychologique. Dans le canton de Vaud, vous pourriez prendre contact avec le Centre d'accueil Malley Prairie qui est non seulement un foyer d'accueil d'urgences pour femmes et enfants mais aussi un lieu de consultations en ambulatoire que cela soit en individuel ou en couple. Les professionnel-le-s peuvent vous aider à cheminer dans vos réflexions concernant votre situation. Nous vous encourageons à les joindre au numéro suivant: 021 620 76 76.  

Vous semblez également nous faire part de craintes quant à des possibles difficultés financières si vous deviez quitter votre mari. Sachez que si vous vous séparez de votre mari, même temporairement, vous êtes en droit de demander une pension alimentaire à ce dernier voir une aide complèmentaire au service social de votre région si vos revenus sont au dessous du minumim vital. Vous pourriez aussi peut-être bénéficier de l'aide de l'état (les subsides) pour payer vos caisses maladies.

Si vous êtes en soucis par rapport à vos enfants, quant à ce climat de violences psychologiques, vous pourriez également faire appel vous-mêmes au Service Protection de la Jeunesse (SPJ) afin d'y trouver de l'aide et de l'écoute.Vous pouvez les joindre au numéro suivant: 021 316 53 53.  

Enfin, il est important de vous rappeler qu'en cas de violences physiques ou de menaces graves vous pouvez faire appel à la police 24h/24 au  numéro 117. Dans un tel cas, la police peut expulser du domicile l'auteur des actes pour une durée maximale de 30 jours afin de protéger la personne qui en est victime.

N'hésitez pas à revenir vers nous si vous aviez d'autres questions ou si vous souhaitiez nous donner des nouvelles.

Nous vous adressons, chère Madame, nos meilleures pensées

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question