Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon ex-conjoint me critique, me rabaisse et m'insulte. On m'a conseillée de porter plainte mais je crains qu'on ne me prenne pas au sérieux.

19 août 2019 - Rea...

Mon ex-conjoint me critique et me rabaisse à la chaque fois qu'il en a l'occasion et il m'a même insulté aujourd'hui.

Nous sommes séparés depuis deux ans et nous avons 2 enfants. Il me rabaisse fréquemment et j'ai du faire appel au Scarpa car il ne voulait pas payer la pension. Je dois toujours essayer de négocier pour le bien des enfants mais à chaque fois que le sujet de l'argent ou de sa nouvelle amie est abordé, il devient agressif et aujourd'hui il est allé trop loin. Il m'a traité de "connasse" à plusieurs reprises et alors que j'étais dans la voiture avec lui (on s'était rendu à un départ des enfants en camp) il s'est arrêté et m'a dit "connasse, dégage !"... Je n'utilise jamais ce genre de langage et j'étais stupéfaite. Je lui ai répété qu'il devait me respecter mais il continuait à m'insulter. J'étais pétrifiée. Finalement, je suis descendue de la voiture en pleurs et j'ai pu parler à mon frère et à une cousine.

On m'a conseillé de porter plainte. Je crains qu'on ne me prenne pas au sérieux au poste de police. Est-ce que ça vaut la peine que je fasse la démarche ? J'ai l'impression que la violence augmente et qu'il n'a aucun respect pour moi. J'ai l'impression d'avoir été giflée. Merci d'avance pour votre aide. Meilleures salutations.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous transmettez être séparée depuis deux ans de votre ex-compagnon et père de vos deux enfants. Il vous critique, vous rabaisse et vous insulte fréquemment. Les sujets qui fâchent semblent être ce qui touchent aux aspects financiers et à sa nouvelle relation. Vous nous dites qu'il devient de plus en plus agressif et injurieux à votre égard.  Vous nous détaillez un dernier fait en date où vous êtiez pétrifiée face aux injures proférées, ceci alors que vous êtiez tous deux dans un endroit de surcroît confiné. Vous avez fini par sortir de la voiture et partir en pleurs. Vous avez heureusement trouvé un soutien à travers votre frère et une cousine qui vous conseillent de porter plainte. Vous vous demandez si vous allez être prise au sérieux à la police et si cela en vaut la peine.

Tout d'abord, nous aimerions vous féliciter dans votre recherche de solution et appel aux conseils. Vous avez trouvé un soutien auprès de votre famille. Il est effectivement primordial de s'entourer de personnes bienveillantes qui puissent vous épauler dans cette période délicate.

Sachez que les actes décrits représentent bel et bien de la violence psychologique de votre ex-conjoint à votre égard. Humiliations, rabaissements, injures sont déstructeurs pour  l'estime de soi. Il est impératif que cela cesse d'autant plus que vous serez amenés à rester en contact avec lui par rapport à vos enfants. La voie juridique en est un moyen.

Pour répondre à votre question précise justement, vous êtes en droit de déposer une plainte pénale pour les injures (article du code pénal suisse, l'article 177 précisement).  Pour ce faire, vous pouvez soit vous rendre dans un poste de police, soit écrire directement au Ministère Public de votre arrondissement. Pour ce faire, vous avez un délai de trois mois à compter de la date de l'infraction. Le ou la Procureur-e en charge de votre dossier pourra  condamner votre ex-conjoint s'il a assez d'éléments de preuves, soit classer la plainte. Une condamnation pour injures peut être puni d'une peine pécuniaire de 90 jours-amende au plus.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à reprendre contact avec nous. Nous restons bien volontiers à votre disposition.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique, Economique

Posez-nous votre question