Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon conjoint est en prison pour violences conjugales mais personne ne me dit ce qu'il se passe. Que dois-je faire ?

21 avril 2017 - carito74

Mon conjoint est de nouveau incarcéré depuis le 19 avril suite à des violences conjugales. Il avait déjà été incarcéré le 10 octobre. Il a été suivi par la probation le avec et le CENEA. Durant les 6 mois il n y a eu aucun événement et lors de son procès en mars. La juge a suspendu la procédure. Mais le 19 avril il a consommé de l alcool et il m' a violenté physiquement de nouveau. Depuis il est en prison mais personne ne me dit ce qu' il se passe. Je ne sais pas combien de temps il va rester incarcéré. Bref je suis ds le flou total ? Que dois je faire ?

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Nous imaginons comme la situation actuelle doit être difficile à vivre pour vous et nous allons essayer de vous aider au mieux, afin que vous puissiez vous apaiser et diminuer votre sentiment d'impuissance. Vous avez bien fait de nous écrire.

Votre conjoint est à nouveau incarcéré car, sous emprise de l'alcool, il s'est montré physiquement violent envers vous. Nous nous demandons si vous avez reçu de l'aide et du soutien (psychologique, social, voire matériel) pour faire face à la situation ? Vous semblez perdue, ce qui est tout à fait compréhensible, et êtes "dans le flou total". Nous supposons donc qu'aucun professionnel-le n'a pris la peine de vous expliquer en détails ce qui allait se passer dans les semaines à venir. Avez-vous un avocat ? Si non, vous pouvez soit vous rendre dans une permanence juridique, soit contacter le Centre LAVI de Neuchâtel, qui vient en aide à toute victime d'infraction. Vous pourrez y être soutenue, orientée et informée quant à votre situation spécifique. Les consultations sont gratuites et confidentielles.

Depuis le 1er janvier 2016, toute victime a le droit de savoir lorsque son agresseur est libéré, mais il faut pour cela en faire la demande écrite à l'autorité d'exécution des peines. Une fois que vous saurez quand votre mari sortira de prison, vous pourrez décider ce que vous souhaitez pour la suite: vous séparer, déménager, etc. Les professionnel-le-s du Centre LAVI peuvent vous accompagner dans cette réflexion.

Il nous importe encore de vous dire que ce qui prime aujourd'hui selon nous, c'est votre sécurité et votre prise en charge psychologique. Les conséquences de la violence peuvent être graves et il est important de ne pas les laisser s'installer. N'hésitez donc pas à consulter un-e psychologue si vous sentez que vous êtes dépassée par ce qui vous arrive ou s'il est trop dur de faire face toute seule. Il est bien normal d'avoir besoin d'aide dans ce genre de situation.

Nous espérons avoir pu vous aider et restons à disposition en cas de besoin. Nous vous envoyons nos meilleures pensées pour vous accompagner.

 

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique

Posez-nous votre question