Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon ancienne compagne continue à me harceler par messages en me menaçant de me retirer la garde et en me rabaissant.

15 juillet 2019 - Jof...

Bonjour. Je suis un homme de 33 ans. Je me suis séparé de la mère de ma fille après trois ans de vie commune . Tout se passait bien au début de notre relation et petit a petit les choses on dégeneré. Chaque jour j'ai été dénigré insulté rabaissé. Quoi que je fasse rien n'allais tout etais source de conflit . Je suis de nature très calme et je m énerve peu. Peu a peu les choses se sont envenimée ou je recevait regulierement insulte ou les couche remplie de caca sur le visage ou elle me lancait divers objets. Elle savait ou piquer pour faire mal. J avais l impossibilité de sortir ou de voir du monde car a chaque fois cela était 30 appel en absences ou des messages a n en plus finir. Malheureusement un jour elle a été trop loin et j ai réagis. je ne suis pas qqun de violent je n aime pas ça mais malheureusement on s est battus. La relation a ensuite duré 2 ans de plus et je n osais pas partir car je ne voulais pas être éloigné de ma fille mais les choses étaient de pire en pire. Dans un état de colère elle m as dit que nous deux c etais fini et je suis partis. j ai trouvé un appartement et me suis installé. Chaque jour je reçois des messages entre insultes et menaces. Ou elle explique que tout est de ma faute que je suis une mauvaise personne un monstre un pervers narcissique. Elle me menace de me retirer la garde. Ensuite elle redevient toute gentille l espace de une semaine et me demande de recoucher avec elle. je refuse. Et c'est repartis ou je reçois toutes sortes de menaces. Que je ne suis qu une merde avec une vie de merde et que si je pouvais renoncer a ma paternité cela sauverais la vie de ma fille. Ces messages sont constant et violent et évidemment étant quelqu un de sensible ils me bousillent. je ne sais pas quoi faire . j'ai pensé il y a quelques temps a mettre fin a mes jours. Depuis je vais mieux car je ne peux pas le faire rien que pour ma fille . Mais je suis désemparé avec ces menaces a répétition et ces insultes. Que puis je faire .

Notre réponse

Bonjour Monsieur,

Vous êtes actuellement séparé de la mère de votre fille, qui vous insultait, vous dénigrait, vous surveillait et vous lançait des objets dessus. Actuellement, celle-ci vous insulte et vous menace quotidiennement, ce qui vous atteint profondément. A tel point qu'il y a quelques temps vous avez eu des pensées suicidaires. Vous aimeriez savoir que faire dans votre situation actuelle et pour cela vous nous avez contacté. Nous vous félicitant de l'avoir fait, car il peut être très difficile de s'ouvrir lorsqu'une personne vit de la violence et de faire le premier pas pour se sortir de la situation.

Vous avez vécu de la violence physique et psychologique, qui continue aujourd'hui son cycle à travers les messages de votre ex-compagne. Vous avez raison de vouloir vous en protéger, car comme vous l'avez vu vous-même les conséquences de la violence sont importantes. Il est nécessaire de mentionner que votre fille, en tant que témoin de celles-ci peut aussi en souffrir.

Vous aimeriez savoir que faire pour vous protéger de ce harcélement. Sachez que la violence physique, que vous et votre ex-compagne avez exercé, est interdite par la loi et est poursuivie d'office par les autorités judiciaires jusqu'à un délai de 5 à 20 ans selon la gravité. Cela veut dire qu'il suffit que celles ou ceux-ci soient au courant de l'infraction pour qu'ils entreprennent la procédure. En cas de violence physique, il est recommandé de faire un constat médical des marques et séquelles afin de pouvoir avoir des preuves en cas de démarches.

Actuellement, nous vous conseillons de garder précieusement tous ses messages. Cette documentation pourrait vous protéger dans le cas où celle-ci tente de mettre ses menaces au sujet de la garde de votre fille à exécution. Vous pouvez aussi demander à l'autorité de protection de l'enfance, une curatelle éducative (art. 308 du code civil suisse) qui gérera la répartition de la garde en cas de conflit.

A Fribourg, vous pouvez contacter le centre LAVI (026 305 15 80) qui a pour mission d'aider les victimes de violences (hommes, femmes et enfants) gratuitement et de manière confidentielle, que ce soit dans leurs démarches, leurs droits ou leurs besoins psychologiques ou physiques. Le centre se trouve à la rue Hans-Fries 1, les professionnel-le-s seront à même de vous soutenir dans votre situation avec votre ex-compagne.

Si vous deviez encore avoir des pensées suicidaires, sachez que vous pouvez contacter la Main Tendue au 143. Si vous ressentez le besoin de parler à quelqu'un de votre ressenti lors de ces périodes sombres, les professionnel-le-s à l'autre bout du fil pourront vous aider à tenir dans l'adversité. 

Nous espérons de tout cœur que votre situation s’améliorera pour déboucher sur un quotidien plus serein. Nos pensées vous accompagnent. Prenez bien soin de vous et n’hésitez pas à nous écrire si vous avez d’autres questions ou pour nous donner des nouvelles.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question