Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Même après notre divorce, mon ex-mari continue à se mêler de ma vie, de vouloir me contrôler et de me faire passer pour une mauvaise mère

11 mars 2017 - Vélo

Bonsoir, suite au conseil de l'avocat que j'ai consulté l'année dernière et de mon médecin de famille, j'ai insisté à la communication écrite avec mon ex-mari (je suis divorcé depuis juillet 2015, la garde de notre fille a été attribué à moi), car ses insultes au téléphone ou en face n'étaient plus supportables ("tu maltraite notre fille" - elle avait des poux - ou "pour une femme divorcée, tu vas bcp trop bien")ni je ne pouvais les prouver. Depuis, il continue à faire te tels propos dans ses messages/mails (tout est sauvegardé) sur un niveau de plus en plus bas: "Tu dois devenir indépendante financièrement et ne plus t’accrocher à elle. Voici 2 chances que je te donnes avec cette garde de 2j/mois supplémentaires. Lâches prise sur elle, elle ne s’en sentira que mieux. Dois-je te rappeler que tu ne l’as jamais voulue et que tu l’as fait « pour moi » (je te cite !). J’aimerai faire aussi reconnaitre les droits d’un père engagé." Il me verse en effet une pension alimentaire, ratifié par le juge, ce qui lui a toujours fait mal (il est toutefois très à l'aise financièrement). En ce qui concerne le "lâcher prise", c'est lui qui lui téléphone ou envoie des messages entre plusieurs fois par semaine jusqu'à tous les jours. Quant à sa citation "tu ne l'as jamais voulue", j'avais très peur de devenir mère (en raison de ma propre enfance) avant de tomber enceinte et je l'ai en effet "fait pour lui" (par amour...). Après une brève période pendant laquelle j'ai dû m'habituer à la nouvelle situation tout au début de ma grossesse, j'étais toute heureuse et j'ai accueilli ma fille avec une énorme joie. Je toujours fait de mon mieux pour être une bonne mère, et je pense que je le suis. Mais ma fille (9 ans) ressent la pression que son père me met et le contrôle qu'il souhaite excercer sur notre vie - et malgré tout mes efforts, cela la perturbe (notamment pendant les périodes très difficiles, elle se gratte sur tout le corps, jusqu'à avoir des plaques). Je lui répète sans cesse, qu'elle n'y est pour rien dans les histoires entre son père et moi et que'elle a le droit d'aimer ses 2 parents). J'ai l'impression qu'il l'utilise pour m'embêter, et je ne sais plus quoi faire pour qu'il arrête. Je suis une personne relativement forte, je crois, mais quand c'est trop... J'ai essayé de rester forte face à lui, mais il est "étanche", tétu Quand je lui ai dit que j'allais chercher de l'aide, il a rigolé et m'a dit qu'on allait pas me prendre au sérieux. Est-ce que c'est vrai? Ou pouvez-vous m'aider, s'il vous plaît? Merci d'avance

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous continuez à subir, depuis votre divorce, les insultes de votre ex-mari. Vous avez instauré, il y a une année, la communication écrite entre vous deux, mais vous êtes maintenant harcelée par messages et par mails. Votre ex-mari contacte également, avec beaucoup d’insistance, votre fille. Vous vous sentez dépassée par ses comportements et ne savez que faire pour que cette pression et le contrôle qu’il exerce sur vos vies cesse. De plus, votre fille est très perturbée par cette situation.  

Tout d’abord, nous tenons à souligner que nous vous prenons très au sérieux, quoi qu’en dise votre ex-mari. Ce que vous et votre fille subissez est grave. Ce sont des violences et elles sont interdites.

Vous avez déjà accompli beaucoup pour sortir de cet engrenage, par exemple en instaurant la communication écrite. Il doit être difficile pour vous de ne pas réussir, malgré tout, à mettre fin à cette violence et vous vous sentez peut-être perdue. Mais, nous vous encourageons à ne pas baisser les bras et à poser de nouvelles règles.

Il est important que vous puissiez limiter au maximum les interactions avec votre ex-mari, pour vous mais aussi pour protéger votre fille et limiter l’impact de cette situation sur sa santé. Est-il nécessaire d’ouvrir les messages de votre ex-mari ? Serait-il possible d’organiser à l’avance les interactions que vous avez avec lui, que ce soit pour vous ou pour votre fille, par exemple de convenir d’un moment où il pourrait l’appeler et de ne pas répondre à ses autres sollicitations?

Vous avez également le droit de porter plainte, pour faire cesser le harcèlement de votre ex-mari car le harcèlement téléphonique est une infraction interdite par la loi.

Il n’est pas facile de sortir de situations de violence et, si vous le souhaitez, des professionnel-le-s peuvent vous y aider. Le Centre Malley Prairie propose des consultations individuelles, gratuites, où vous pouvez parler de ce que vous vivez. Les professionnel-le-s pourront vous aider à poser des limites à votre ex-mari et à ne pas laisser ses comportements vous affecter, mais aussi pour vous conseiller et vous soutenir si vous décidez de porter plainte contre lui.

Nous vous souhaitons bon courage et sommes à votre disposition si vous souhaitez nous réécrire. Nous vous envoyons nos meilleures pensées.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question