Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Ma mère et moi sommes confrontées à de la violence psychologique mais elle ne veut pas en parler et je me sens de plus en plus isolée.

28 février 2018 - Amc...

Mon père crie sur ma mère et moi pour des broutilles, il y a également des insultes et cela s’est intensifié depuis que le nôtre chien est en train de mourir et il veut tout faire pour éviter qu il meure mais les vétérinaires préconisent l euthanasie Je suis en master et tous les jours je subis des cris des insultes je ne peux même plus me concentrer je n’en dors plus je me sens aussi très isolée Ma mère ne veut pas en parler ni que j’en parle vue que c’est lui qui assume les frais de scolarités courses et tout

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Etudiante, vous vivez chez vos parents mais vous ne vous y sentez plus très bien car votre père agit de plus en plus violemment en criant sur vous et votre mère et même en vous insultant. Ces violences psychologiques se sont intensifiées depuis que l’annonce de la mort de votre chien s’est profilée. Nous imaginons que c’est un événement très stressant pour votre père et qu’il est très attaché. Cependant gérer cette situation en étant violent n’est pas une solution et vous avez bien fait de nous en parler car la violence à tendance à s’intensifier avec le temps.

Les personnes victimes de violences se retrouvent facilement dans l’isolement car c’est une situation qui peut vite devenir tabou et honteuse mais aussi source d’anxiété : votre mère semble avoir peur de la réaction de votre père, surtout dans cette situation de dépendance financière. Vous avez donc bien fait de briser le silence en nous écrivant, ce n’est jamais évident mais c’est le premier pas pour aller mieux.

Nous n’avons pas beaucoup de détails concernant la relation entre vos parents et le statut professionnel de votre mère mais s’ils sont mariés et que votre mère dépend de lui financièrement, il ne pourra pas légalement vous couper les vivres du jour au lendemain car il s’agit d’une violence économique. Sachez qu’il est possible pour elle de porter plainte contre les insultes ou en cas de violation d’obligation d’entretien. Vous pouvez peut être ressayer d’en parler avec votre mère, il faut parfois du temps pour accepter d'en parler, même à sa fille . Lui expliquer qu’il n’est pas sain pour vous deux de continuer à laisser votre père vous violenté de cette façon, que vous en souffrez et que cela peut même empirer. 

Nous nous demandons aussi s'il est possible d’ouvrir une discussion avec votre père dans un moment de calme. En lui fournissant des informations sur la violence, il sera peut être plus conscient que ce qu’il fait  vous fait du mal à vous et votre mère.  Vous pouvez aussi lui rappeler que c’est interdit par la loi et qu’il y a d’autres moyens d’exprimer son désaccord que par la violence.

Pour vous protéger, s’éloigner lorsque la tension monte peut vous aider à désamorcer la violence.

Avez-vous quelqu’un de votre entourage à qui vous confier (autre membre de la famille, médiateur-trice ou psychologue à l’université, ami-e-s de confiance) ? Ne restez pas seule avec ce lourd fardeau, en discuter vous soulagera et vous permettra de reprendre du courage pour vous affirmer face à cette situation. 

Si malgré tout la situation ne change pas ou s’aggrave n’hésitez pas à nous écrire à nouveau. En espérant que vous puissiez terminé votre cursus avec plus de tranquillité et retrouver le calme, nous vous envoyons plein de courage pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique, Economique

Posez-nous votre question