Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Le père de mon fils accepte mal la séparation et je ne sais pas où aller pour fuir la violence. Je n'ai pas d'argent.

06 mai 2018 - Mé...

Bonjour, Je me permet de vous écrire, car je ne sais plus quoi faire. Je suis avec mon conjoint depuis quelques années et nous avons un petit garçon. Quand on s'est rencontré j'avais peu de moyen, j'étais étudiante et j'avais un petit job en conséquence. On a décidé de vivre ensemble et le cauchemar a commencé. Il ma fait couper les ponts avec tout mes amis en me disant qu'il n'était pas vraiment des amis sincère, puis après ce fût le tour de ma famille petit à petit je me suis retrouvée complètement seule. Chaque soir ou on l'on se disputait, il finissait par me frappé. Quand j'ai voulus m'en aller, j'ai appris ma grossesse, il ma promis qu'il recommencerait plus et qu'avec la naissance du bébé tout irai pour le mieux. Quand j'ai accoucher cela à recommencer de plus belle. De plus il raconte à tout le monde les choses horrible qu'il ma fait subir, et met sa mère dans la confidence pour qu'elle vienne encore en rajouter. J'ai mon fils qui voit ce qu'il se passe et je culpabilise tous le jours. J'aimerais partir mais je n'ai qu'un petit salaire et j'ai malheureusement des poursuites. J'essaye tant bien que mal de réussir mon école mais il me met des battons dans les roues pour que j'échoue. Depuis quelques jours je l'ai quitté cela c'est très mal passé, mais je lui ai dit que le temps que je finisse mes cours et de trouver un job je partirais mais qu'il faut que je reste encore quelques temps. J'ai eu l'espoir que cela ce puisse faire, avec du calme il avait l'air de comprendre que ce qu'il faisait était impardonnable. Maintenant il me harcèle pour des câlins, ou alors ne reviens plus à la maison en me laissant avec notre fils sachant que j'ai mes examen qui approche. Je sais pas si je tiendrais encore avec un comportement aussi malsain. Que puis-je faire dans ma situation ? comment m'en sortir tout en donnant ce qu'il faut à mon fils sans que cette homme soit dans notre vie ?

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous avez voulu à plusieurs reprises vous séparer, mais votre partenaire a tout fait pour vous garder sous son emprise. Malgré les promesses qu’il a faites de ne « plus recommencer » si vous gardiez votre enfant, la violence s’est empirée. Vous n’en pouvez plus, mais ne savez pas comment faire pour vous en sortir et offrir à votre enfant « ce qu’il faut ». Vous avez récemment annoncé à son père que vous alliez le quitter et depuis, des violences sexuelles (vous "harceler pour des câlins") s’ajoutent aux violences psychologiques et physiques. Ces faits sont interdits par la loi et poursuivis d’office. Vous faites bien de nous écrire et de briser le silence.

L’isolement qu’a créé votre partenaire ainsi que les conséquences de ses attaques violentes rendent d’autant plus difficile d’envisager pouvoir « sortir » de la situation et vivre sans lui. Néanmoins, vous avez fait le pas, et cela démontre une grande force. Des solutions existent pour vous soutenir dans votre élan : être confrontée à de tels actes vous donne des droits, et des aides sont possibles pour vous accompagner dans cette période chargée. Comme vous le remarquez, partir est un moment particulièrement à risque pour les violences, nous vous encourageons donc à vous entourer de ces spécialistes pour que cela se passe au mieux.

Dans le canton de Genève, vous pouvez prendre contact avec le centre LAVI, qui vous précisera vos droits (comme par exemple demander des indemnisations pour les violences subies) et qui vous accompagnera dans les éventuelles démarches juridiques. Les entretiens sont gratuits et confidentiels. Ces professionnel-le-s pourront également organiser un hébergement d’urgence avec votre fils au sein d’un foyer afin de vous mettre tous deux en sécurité, et vous proposer un soutien psychologique. De la garde d’enfant est souvent possible dans ces lieux, ce qui pourrait en plus vous permettre de réviser pour vos examens. 

Nous comprenons bien que vous "culpabilisiez" face à ce que votre enfant voit, c'est une réaction tout à fait normale dans une situation qui ne l'est pas. Même si une séparation n'est jamais facile, elle est certainement une bonne solution. Concernant la prise en charge de votre enfant, votre partenaire devra vous verser des allocations en cas de séparation et vous pourrez justifier une demande de garde complète, si vous le souhaitez, par les comportements violents qu’il utilise régulièrement et dont souffre votre enfant même s’il n’est pas directement visé. Vous pouvez prendre rendez-vous avec le CSP afin d'avoir une idée plus précise des arrangements possibles dans votre situation. Les entretiens sont adaptés à vos revenus et peuvent donc être gratuits.  

Nous espérons de tout cœur que vous trouverez l’aide pratique pour vous sortir enfin de ce cycle de violence et nous vous envoyons nos meilleures pensées. Nous sentons beaucoup de force dans votre message et vous avez de belles ressources: un avenir plus radieux est possible pour vous et votre enfant. Tenez bon et prenez bien soin de vous. N’hésitez pas à nous donner des nouvelles.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Sexuelle

Posez-nous votre question