Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je vois mon avenir en rose loin de lui.

18 mai 2017 - muganga

Merci pour l'équipe de violence que faire, Je vous ai écrit à plusieurs reprises au sujet des violences que je subissais au sein de mon couple qui a duré 8ans, 8ans de calvaire, 8ans d'humiliations, des coups ,... Merci vraiment pour tout! C'est avec douleur que je constate que la majorité des femmes violentés sont comme sous l'effet de l'anesthésie, je remercie toute personne qui m'a réveillé. Je me demande si je serai encore en vie si j'avais pas découvert ce site qui m'a appris à prendre mon mal en main et me battre pour survivre . je vous disais que le plus mal étais que j'étais seule à l'étranger avec mon animal de mal qui me maltraitait , là où je vous écrit je suis contente d'avoir réussi à m'échapper avec mon enfant et une grossesse de 6mois. Là je suis libre dans mon pays natal, c'est que c'est dure de recommencer la vie à zéro après 8ans surtout qu'il ne veut rien contribuer pour les enfants, mais bon, je suis mieux et vivante et je vois mon avenir en rose loin de lui. Sincèrement lorsqu'on est à côté du méchant on n'arrive pas à voir claire ce que nous vivons. C'est maintenant après 8mois de séparation que je me retrouve, je vois quel genre de mari je dormais avec. Il faut que celles qui vivent la violence en parlent autour d'elles pour réveiller celles qui dorment dedans avant de mourir. Merci vraiment grâce à vous j'ai survécu et grâce à votre prépare départ j'ai pu me préparer et partir avec mon enfant, là je suis bien avec mes deux adorables enfant loin de ce poison. Merci encore.

Notre réponse :

Bonjour Muganga,

Merci pour votre joli message, recevoir de vos nouvelles (surtout d’aussi bonnes !) nous fait très plaisir.

Que de changements depuis votre premier message ! Effectivement, 8 ans de souffrance c’est long. Il vous a peut-être fallu du temps pour vous « réveiller » (comme vous le dites c’est difficile lorsqu’on est confronté aux violences de réaliser vraiment la gravité de la situation), mais l’essentiel est que vous y soyez arrivée aujourd’hui, et que vous puissiez envisagez l’avenir avec sérénité. Vous avez triomphé de nombreux obstacles, et vous pouvez en être fière. Bien sûr, la suite du parcours présente aussi des difficultés, mais nous sommes confiant-e-s que vous saurez les surmonter.

Vous dites également que votre mari ne veut pas contribuer pour élever les enfants, ce qui constitue une violence économique. Avez-vous abordé ces questions financières avec les professionnel-le-s que vous avez rencontré-e-s ? En Suisse, il est possible d’obliger un ancien partenaire à contribuer financièrement à l’éducation de ses enfants, même s’il ne le souhaite pas. En outre, des aides financières peuvent parfois être obtenues. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de ces professionnel-le-s pour savoir si cela est également possible où vous habitez. Vous avez toujours le droit de bénéficier de leurs services, même si aujourd’hui vous êtes séparée.

Un futur en rose, c’est tout ce que nous souhaitons à vous et vos enfants. Continuez à bien prendre soin de vous, vous le méritez.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Sexuelle

Posez-nous votre question