Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je subis des violences de la part de mon mari et de sa famille.

02 mars 2018 - Mar...

Bonjour! Je suis mariée depuis 21 ans mon mari as toujours été infidele depuis le début de notre relation. Lui divorcé avec deux enfants que venais chez nous n'ont jamais montré du respect envers moi.Mon mari m'as agressé plusieurs fois psychologiquement, physiquement ses enfants sa famille me dévalorise. Jétais agressée physiquement par son cousin mon époux a dit que c'était de ma faute m'empêchant de porter plainte qu'il m'abadonerais sans rien.Son fils de 30 ans une autre occasion s'est pris a mois avec violence et mon mari été présent et n'as pas réagi. Il m'en empêche de participer même du souper d'entreprise dont lui est le patron m'accuse de folle et tout c'est de ma faute.Tout ça parce que je suis étrangère et je suis toute seule en Suisse.

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Depuis de nombreuses années, vous subissez de la violence physique, psychologique (dévalorisation, mise à l’écart, insultes, non respect de vos besoins), et économique (menace de vous abandonner sans argent) de la part de votre mari. Sa famille, notamment ses enfants et son cousin, ont aussi eu des comportements violents envers vous. Votre situation est difficile, d’autant plus que vous êtes étrangère et n’avez pas de proches sur qui compter en Suisse. Nous sommes touché-e-s par votre histoire et pensons que vous avez bien fait de nous écrire pour trouver une solution.

Les violences que vous subissez sont graves, dangereuses et interdites par la loi. Ce que vous vivez dans votre couple et dans votre famille n’est pas normal. Vous n’êtes en aucun « coupable » de cette violence : rien ne peut la justifier ni l’excuser. Nous pensons qu’il est important que vous puissiez vous en protéger, car la violence a des conséquences néfastes sur la santé et le bien-être. Peur constante, honte, culpabilité, baisse d’estime de soi, états dépressifs, blessures, traumas sont souvent ressentis par les personnes victimes de violence. Peut-être que vous en avez vous-même déjà fait l’expérience ?

Il arrive souvent de se sentir « au bout du rouleau » ou de perdre espoir lorsque l’on vit de la violence. Toutefois, la violence n’est pas une fatalité et il est possible d’en sortir. Quelles sont vos envies pour la suite ? Voulez-vous quitter votre mari ou poursuivre cette relation ? Nous devons vous dire que la violence au sein du couple a malheureusement tendance à s’intensifier avec le temps, si rien n’est fait pour tenter d’en sortir. Pensez-vous que votre mari serait réellement prêt à changer ses comportements (cela nécessiterait alors qu’il entreprenne un suivi thérapeutique auprès d’un service pour auteur-e-s de violence conjugale) ?

Quelle que soit votre décision, il est important que vous ne restiez pas seule avec vos doutes et vos craintes. Vous avez déjà franchi un premier pas décisif en osant nous écrire. Il est important que vous vous fassiez aider par des professionnel-le-s, afin de sortir de cette situation de violence de la meilleure façon possible. En raison des violences que vous subissez, vous avez le droit aux prestations des centres LAVI (Loi fédérale sur l’Aide aux Victimes d’Infractions) qui offrent une aide psychologique, juridique et financière. En Valais, il existe un centre à Sion (027 607 31 00) ou à Brig (027 946 85 32). L’association l’EssentiElles (079 320 98 70) vient en aide aux personnes victimes de violence conjugale dans tout le Valais, en proposant des consultations et un accompagnement personnalisé. Ce service est totalement gratuit et confidentiel. L’association Point du Jour (027 723 20 03) à Martigny offre également un hébergement d’urgence protégé pour les femmes victimes de violence dans leur couple. N’hésitez pas à contacter ces différents services, ils sont là pour vous soutenir et vous accompagner à votre rythme. Nous ne connaissons pas les détails de votre situation financière ou de votre droit de séjour en Suisse, mais le fait d’être mariée depuis plus de vingt ans vous donne accès à certains droits. Ces professionnel-le-s pourront également vous renseigner et vous accompagner dans ce type de démarches.

Nous espérons que notre réponse vous sera utile et vous souhaitons le meilleur pour la suite. Que vous puissiez trouver un quotidien plus serein, loin des violences. Nous vous envoyons tout le courage et la force nécessaire pour y parvenir. N’hésitez pas à nous écrire à nouveau si vous avez d’autres questions. Bien à vous.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Economique

Posez-nous votre question