Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je subis de la violence physique depuis 1 an par ma compagne, en plus des humiliations quotidiennes.

12 juillet 2019 - mas...

Bonjour, Moi et ma compagne sommes ensemble depuis bientôt 3 ans, nous sommes jeunes la vingtaine. Depuis plus d’un an je subi des violences physique par exemple, coups de poings dans le dos ou un coup d’objet qui traîne dès que madame est contrariée. Chaque jour je rentre du travail (apprentissage / école), et je me fait insulté de tout les noms car soit elle est fatiguée, ou madame regarde un film, ou tout autre excuse. Actuellement, je fais ménage, vaisselle, repassage, repas. Et elle ne fait rien mais m’insulte moi et ma famille ( fils de pute, ta mère la grosse pute, enculé va creuser et j’en oublie ). De plus, chaque jours je me fais humilié, tu sais rien faire, le repas est horrible, tu sais pas repasser, tu n’auras jamais ton diplome, tu ne réussira jamais dans la vie etc... Elle se permet de m’humilier d’une façon mesquine, ou si elle voit un mec dans la rue elle va me dire je vais te cocu. Aujourd’hui je suis à bout je ne sais plus quoi faire ? Je l’aime mais j’ai du mal avec tout ça. J’aurais Besoins de conseils Cordialement

Notre réponse

Bonjour Mash,

Ta compagne te rabaisse, t'humilie et te donne des coups par le biais d'objets ou non depuis plus d'un an. Elle ne participe pas aux tâches quotidiennes comme le repas, le ménage, la vaisselle, ainsi que la lessive, tâches que tu dois faire en plus de ton apprentissage. Face à cela, tu aimerais avoir des conseils, car cette situation te pèse beaucoup et tu te sens atteindre tes limites.

Nous te félicitons d'arriver à reconnaitre et nommer par toi-même cette violence physique, tu fais aussi référence à la violence psychologique que tu vis au quotidien par ses remarques et insultes. Dans ton message, tu nous informes que la violence a commencé il y a plus d'un an. Nous aimerions que tu te souviennes si celle-ci est devenue de plus en plus forte au fil du temps. Si c'est le cas, il est d'autant plus important que tu te protèges d'actes violents futurs, car ceux-ci ont tendance à s'intensifier. Sache par ailleurs que la violence physique est interdite par la loi, et que les violences physiques répétées ne laissant pas de traces visibles, comme celles que tu décris, sont également poursuivies d'office. C'est-à-dire que les autorités ouvrent une procédure pénale dès qu'elles ou ils ont connaissance de la violence, même si tu ne portes pas plainte.

Nous voudrions savoir également si tu as autour de toi, des personnes avec qui tu as pu discuter de cette situation. Briser le silence sur ta situation pourrait t'apporter une aide précieuse. Comme tu es en passe d'atteindre tes limites, penses-tu que cela pourrait être positif de faire une pause dans la cohabitation ? Cela pourrait t'apporter un espace de réflexion au calme où tu pourrais t'interroger sur tes attentes par rapport au futur de ton couple. Tes sentiments conflictuels entre ton amour et ta fatigue étant des conséquences directes de la violence.

A Genève, l'association AVVEC propose de l'aide aux victimes de violences en couple au 022 797 10 10. Elle dispose d'une écoute gratuite et sans jugement pour les personnes inquiètes dans leur rapport de couple.

L'association Pharos accueille les hommes victimes de violences conjugales avec une permanence sans rendez-vous tous les jeudis de 17 à 19h au 40 Rue du Stand au 2e étage. Tu pourras y trouver informations et soutien dans ta situation.

Nous espérons avoir pu t'apporter quelques pistes de réflexion et nous restons à ton écoute si tu ressens le besoin de nous recontacter ou de nous en dire plus. Nous te souhaitons tout le meilleur pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question