Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je ressens encore un fort attachement pour lui, pourtant je suis totalement consciente du mal qu'il m'a fait.

02 octobre 2017 - heleneroch

Bonjour, mon ex compagnon en janvier 2017 m'a frappe, sequestre, menace. J'ai laissé passé un peu de temps et je suis retrournée avec lui mais comme je n'arrive pas à lui pardonner ni à avoir confiance j'ai mis fin à la relation. Depuis c'est difficile, je culpabilise (il m'appelle en pleure etc...). Je sais pourtant que la victime c'est moi etc...j'ai depuis deux semaines un nouvel homme dans ma vie et mon ancient compagnon me fait la vie dure. Menace, menace de mort sur moi et mon ami actuel. Harcellement. J'ai coupé tout les moyens de contact avec lui mais il arrive toujours à trouver un moyen pour entrer en contact avec moi. Il pleure il dit que je lui appartient qu'on va être ensemble mais dès que je lui réponds par la negative il me traîte de putain etc......il met des dizaine de photos de moi chaque jour sur facebook tantot avec des insultes tantot avec des je t'aime etc....J'aimerai pouvoir être totalement sortie de cela mais je me rends compte que je souffre encore de cette "appartenance". Je voudrais qu'il m'oublie mais en meme temps je ressens encore un fort attachement, pourtant je suis totalement consciente du mal qu'il m'a fait....j'aimerai être en colère ou autre mais je n'y arrive pas, je lui trouve des excuses sans arrêt alors que la victime c'est moi !!!!! je souffre beaucoup de ses insultes, j'aimerai ne plus en souffrir que faire ? j'ai suivi une thérapie au Chuv pendant quelques mois pour comprendre le méchanisme de tout cela....

Notre réponse :

Bonjour Madame,

 

Vous avez vécu des violences graves de la part de votre ancien partenaire et celles-ci ont encore des conséquences dans votre vie actuelle, d’autant plus que votre ex-compagnon vous menace et vous harcèle. Vous aimeriez tourner définitivement la page de cette relation mais ressentez encore un fort attachement pour cet homme et ne savez plus comment faire. Vous avez bien fait de nous contacter et de ne pas rester seule face à ces questionnements.

 

Nous constatons à travers vos mots que vous avez une grande force en vous : vous identifiez très bien les mécanismes de la violence et avez eu le courage d’entreprendre une thérapie au CHUV, ce qui est une initiative difficile mais salutaire. En effet, même si vous n’êtes plus avec votre ancien partenaire, la violence n’a pas cessé pour autant. Face à ces actes, vous avez des droits : vous pouvez déposer plainte et/ou demander des mesures de protection de la personnalité. Le Centre LAVI peut vous conseiller et vous soutenir dans ces démarches. Les entretiens sont gratuits et confidentiels et les professionnel-le-s qui vous reçoivent sont sensibilisés au domaine de la violence conjugale.

 

Si vous souhaitez déposer plainte, nous vous invitons à conserver précieusement toutes les preuves du harcèlement que vous subissez (SMS, e-mails, traces des appels, photos des posts Facebook,…). De plus, vous ne nous dites pas si la thérapie entreprise a porté ses fruits mais nous pensons qu’un soutien psychologique est tout indiqué dans votre situation. Vous souffrez beaucoup et cela est bien légitime au vu de ce que vous vivez. Un suivi psychologique pourrait vous aider à gérer ce stress et vos émotions, et à aller de l’avant avec plus de sérénité. Vous pouvez demander des coordonnées de psychologues auprès du CHUV ou du Centre LAVI par exemple.

 

Nous espérons avoir pu vous aider et restons à disposition pour toute autre question. Nous vous envoyons nos meilleures pensées pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question