Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je pense que c'est de ma faute s'il est violent et je ne sais pas comment faire pour arranger les choses.

27 juin 2018 - Mys...

Bonjour, Voilà sept ans que je suis avec mon conjoint, nous avons beaucoup de soucis d'argent depuis la naissance de ma première fille il y a trois ans bientôt car je suis devenu dépensière... Maintenant nous avons une autre fille de un an et je suis enceinte de mon troisième enfant... Le soucis c'est que voilà déjà plusieurs fois que l'on se prends la tête et qu'il devient violent, la dernière fois il m'a poussé violemment et a cassé la porte de la salle de bain car il voulait sortir et ne trouvait pas sa clé et maccusait de l'avoir caché alors que non, les filles ont eu très peur et il m'a même gifle. Il me dit que tout est toujours ma faute et que je suis une pauvre victime, une connue etc, et j'en passe, il me menace toujours que l'on se quitte car pour lui sa ne sert à rien de parler de quoi que ce soit car tout est ma faute je suis une dépensière je nous mets dans le pétrin et je l'empêche de faire ça vie... Je suis d'accord que je suis dépensière mais je me sens tellement délaissé et seule car il passe tout son temps sur son téléphone des qu'on rentre... Sachant qu'il n'a pas de travail et sort jouer avec ces amis... Je ne sais pas comment faire pour ne plus jeter l'argent par les fenêtre car des que je me sens mal je commande, alors je pense que tout est ma faute, de plus lorsque je veut discuter avec lui généralement j'attends que les enfants dorment et l'empêche de dormir alors il s'énerve encore plus et me rabaisse, le soucis c'est que je ne suis pas du genre à me laisser faire donc je réponds de plus belle en lui expliquant, mais il ne veut jamais rien entendre et commence à me pousser et me faire mal, la plupart du temps je lui rends car je n'approuve pas qu'il lève la main sur moi... Mais là après trois grossesse je lui explique que j'ai des coûts de dépression car il ne cherche pas de travail et s'en prend à moi pour l'argent et je ne sais plus quoi faire... Je crois que s'il agis comme ça c'est à la base ma faute... Et je ne sais plus où je. Suis, je l'aime et pour nos enfants j'aimerais que l'on reste ensemble... Habituellement il est cAlin... Mais il l'est de moin en moin et j'avoue que cela me fais souffrir... Je fais semblant de m'intéresser à ces activité pour qu'il s'occupe de moi... Mais ça ne fonctionne pas non plus... Je suis littéralement perdue et je n'aime pas être violette mais lorsqu'il s'énerve je me débat pour éviter qu'il me fasse mal, même si je pense que c'est moi qui qui provoque son énervement... Je lui ai proposer de consulter mais il ne veut pas...

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Depuis la naissance de votre première fille, vous avez des soucis financiers au sein de votre couple qui provoquent des conflits relationnels. Cependant, les tensions s’accumulent entre vous et votre mari et celui-ci agit de plus en plus de manière violente. Pour vous défendre vous répondez également par de la violence. La situation ne s’arrange pas et vous ne savez pas quoi faire pour que cela cesse. Vous avez alors décider de nous écrire et vous avez bien fait ! La violence est destructrice et ne résout en aucun cas les conflits au sein d’un couple. Elle aggrave même la situation. Le premier pas pour s’en sortir et d’en parler et de demander de l’aide, ce que vous avez fait en nous écrivant.

Vous n’êtes pas coupable de la violence qu’il y a au sein de votre couple. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer mais rien ne la justifie. En effet, la violence s’immisce au sein des couples souvent après une grossesse ou la naissance d’un enfant car le fonctionnement de la famille change à trois (puis avec chaque nouveau membre). Des tensions à cause des finances et des conflits autour des obligations parentales peuvent apparaître et ainsi favoriser l’apparition de la violence si la colère est mal gérée. Il a le droit d’être en colère mais agir de la violence est interdit par la loi. Une fois entré dans le cycle de la violence, il est compliqué d'en sortir sans aide extérieur.

Vous avez essayé de lui proposer d’aller consulter, ce qui montre votre envie d’avancer et d’aider votre couple à aller mieux. Malheureusement, vous semblez être la seule consciente que la violence est un réel problème au sein de votre couple et une thérapie ne peut pas être efficace s’il n’est pas un minimum décidé à se remettre en question quant à ses comportements. Il est donc préférable de vous concentrer sur votre protection - vous êtes enceinte et plus à risque d’avoir des difficultés de santé face au stress que cela peut provoquer - et celle de vos filles pour le moment. Elles sont aussi victimes de la violence car elles ressentent les tensions entre les parents ce qui peut engendrer des conséquences sur leur développement.  

Pour vous aider à sortir de cette situation, nous vous conseillons de contacter AVVEC. Les professionnel-le-s de cette association, spécialisé-e-s dans les violences au sein des couples pourront vous accompagner dans cette période difficile et pleine d’impasses. Aussi nous sentons que vous êtes fragilisée. Elle/ils pourront vous apporter un soutien psychologique pour vous aider à reprendre confiance en vous et vous sentir mieux. N’hésitez pas également à discuter avec eux de votre manière de gérer par des dépenses impulsives la solitude et le mal-être dû à la violence. Vous pouvez les appeler au 022 797 10 10, avant que la situation ne s’aggrave plus.

Nous espérons que ces quelques pistes vous aideront à sortir de cette situation le plus rapidement. Si vous avez d’autres questions vous pouvez nous écrire, ainsi que pour nous donner de vos nouvelles. Ne restez pas seule et surtout prenez soin de vous.

 

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question