Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je ne suis pas sûre de vivre de la violence

01 juin 2019 - WC...

Bonjour, Cela fait 2 ans que je suis en couple et je ne sais pas si ce que je subis est normal et légitime. Je m'explique...Au tout début de notre relation, j'ai fais des erreurs (rentrer avec mon ex et discuter avec pendant 3 heures sans en parler avec avant, prendre un homme bras dessus bras dessous en parlant de comment j'allais dormir chez lui, recu des messages bizzares de mec me disant que j'avais flirter avec (ce qui n'est pas le cas)...) bref une accumulation de ce genre de chose pendant la 1ere annee de notre relation. Je tiens à preciser que jamais je ne l'ai trompé !! Depuis le 3ème mois de notre relation et suite à ces événements il pète les plombs (se fracasse la tête ou les points contre les murs, casse des objets, m'insulte, me hurle dessus, me pousse) et ce, une fois par mois. D'après lui tout est de ma faute car j'ai je cite "cassé la relation dès le départ alors qu'il ne m'avait rien fait", "lui ai ruiné sa vie", "que la répétition de mes actions l'ont poussé à devenir cette personne". Selon lui je suis responsable de cette colère et tout est toujours lié à ce que je lui ai fait subir au départ de cette relation. Je culpabilise beaucoup car je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il a raison et que si je n'avais pas fait ça il ne serait pas comme ca. A savoir que je suis aussi de nature colérique mais ne monte jamais la première dans ces états. Aussi, il me dit qu'il n'est pas cette personne colérique et au vu de mes sentiments pour lui j'ai vraiment envie de le croire... La semaine passé une nouvelle crise a éclaté, cette fois il m'a menacé de me tuer (je n'ai pas eu peur qu'il passe à l'acte mais j'ai trouvé cette remarque tellement violente que j'ai décidé de partir et de rentrer chez mes parents). Il s'est excusé et m'a dit qu'il n'en pensait pas un mot mais cette remarque m'a énormément blessée. Suite à une discussion que nous avons eues sur la suite de notre relation, je lui ai dis que s'il voulait que ça fonctionne il fallait qu'il me pardonne ce que j'avais fait au debut de notre relation mais surtout qu'il aille voir un thérapeute car ces comportements sont beaucoup trop violent. Il m'a dit qu'il ne pourrait pas me pardonner ce que j'avais fais tant que je ne pourrais pas lui expliquer pourquoi je l'ai fais (... ce qui est le cas, j'ai juste été bête) et qu'il ne voyait pas forcément l'utilité d'aller consulter. Bref il n'y a aucune remise en question de sa part et je n'en peux plus. Les sentiments sont là des deux côtés mais je ne vois plus d'issues... Cette relation est-elle toxique ? Est-ce de la violence ? Pouvons-nous nous en sortir s'il décide d'aller consulter ? Et si oui, qui devrait-il aller consulter ? La thérapie pourrait-elle marcher si je le force (ultimatum que je lui ai posé : soit tu consultes soit on arrête notre relation) à aller consulter et qu'il n'a pas de réel prise de conscience ? Merci vraiment vraiment d'avance pour vos réponses

Notre réponse

Bonjour Madame,

En couple depuis deux ans, vous vous demandez si ce que vous vivez est normal : très régulièrement, vous vivez des agressions (physiques et verbales) ainsi que des menaces de mort plus récemment. Votre conjoint vous rend responsable de ses comportements, en se référant à certains épisodes du début de votre relation que vous regrettez vous-même et que vous qualifiez "d'erreurs". Vous aimeriez aussi savoir si une consultation peut vous aider, cela même si votre conjoint est contraint d'y prendre part.

Pour répondre à votre première question, la réponse est non. Ce que vous vivez n'est pas normal. Les insultes, les bousculades, la culpabilisation, le bris d'objet, tout cela nous alerte car ce sont les ingrédients d'une situation de violence domestique. Certains faits que vous énoncez sont de l'ordre de l'infraction pénale, telles les menaces de mort, et donc punis par la loi. Si vous vous sentez blessée, et à juste titre, vous dîtes comprendre votre conjoint qui lui aussi a apparemment souffert des événements du début de la relation. Il nous paraît cependant primordial de poser cette distinction : si certains de vos comportements de l'époque ont effectivement pu engendrer de la douleur et de la colère chez votre conjoint, c'est à lui qu'il revient et qu'il appartient de contrôler ses agissements et la manière dont il exprime ses émotions. Vous agresser en retour n'est absolument pas justifiable, encore moins de vous faire porter la responsabilité de toute la relation ainsi que de sa manière d'être. 

Vous l'avez d'ailleurs bien compris : si quelque chose empoisonne votre vie de couple, vous pouvez essayer de régler le problème et d'avancer. Mais il n'est ni juste ni sain de se servir de cela pour tout justifier, vous accuser et vous culpabiliser, sans laisser de place à une solution ("Il m'a dit qu'il ne pourrait pas me pardonner ce que j'avais fais tant que je ne pourrais pas lui expliquer pourquoi je l'ai fais (... ce qui est le cas, j'ai juste été bête) et qu'il ne voyait pas forcément l'utilité d'aller consulter").

Une thérapie de couple paraît être une bonne idée : c'est un espace protégé dans lequel chacun de vous pourra dire ses souffrances et proposer/trouver des solutions pour le futur, sans jugement et dans le respect. Bien sûr, la démarche a plus de chance d'aboutir si les deux partenaires en sont convaincus, mais il se pourrait qu'un déclic se produise même si vous posez un ultimatum à votre conjoint. Si cela n'arrive pas, peut-être arriverez-vous tout de même mieux à vous positionner et à savoir plus clairement ce que vous voulez pour votre vie future. Vous pouvez aussi demander un ou plusieurs entretiens seule. Nous vous conseillons vivement de vous adresser au Centre d'accueil MalleyPrairie qui propose des entretiens de couple, pour prendre rendez-vous: 021 620 76 76. Vous pouvez également vous adresser à la consultation de couple et de sexologie de la  Fondation Profa  au 021 631 01 62.

Nous vous souhaitons le meilleur, à vous ainsi qu'à votre partenaire. N'hésitez pas à nous réécrire au besoin et prenez soin de vous! 

retour aux questions

Posez-nous votre question