Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Je n'ai pas envie d'avoir peur dès qu'il y a des occasions de boire, que faire?

12 janvier 2020 - Chr...

Bonjour, Min ami et moi sommes ensemble depuis 4 ans. Il est arrivé plusieurs fois qu il boive trop et qu il " vrille" en se mettant très fort en colère contre moi, en m intimidant, en criant et se montrant agressif. Une fois dessoûlé la plupart de temps il ne se rappelle de rien, se sent tout mal vis à vis de moi et se confond en excuses. C est comme si toute la rage qu il accumule contre moi et contre la vie ressort dans ces moments. Hier soir après une soirée bien arrosée avec des amis, nous nous sommes disputés, il a vrillé et m a frappé au visage. Je lui ai griffé les bras. Il a continué à m intimider me ne m a plus touché. Je n en peux plus de cette situation. En dehors de ça, c est une belle personne mais je n ai pas envie d avoir peur dès qu il y a des occasions de boire . Nous avons un bébé de 6 mois.... je me suis dit que si notre fils n était pas là, je l aurai quitté probablement... même si je l'aime. Mais j aimerais essayer de trouver une autre solution. J avais pensé à une thérapie de couple peut-être... ? Je ne sais pas. J ai vraiment peur que ça dérape tjs plus.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Tout d’abord, nous nous excusons du délai d’attente de notre réponse. 

Lorsqu’il boit, il arrive que votre ami se mette très en colère contre vous en usant de violence psychologique. Récemment, une nouvelle scène de violence (avec des actes physiques en plus) s’est produite, ce qui semblerait vous avoir questionné sur l’avenir de votre couple. Vous avez peur et vous aimeriez trouver une solution.

Tout comme vous, cette situation nous inquiète et nous saluons la démarche d'avoir sollicité un premier avis professionnel après cet événement. La violence, qui est cyclique, a tendance à s’aggraver avec le temps, d'autant plus après la naissance d’un enfant. Dans un premier temps, si une crise survient à nouveau, n'hésitez pas à appeler la police (117) qui interviendra pour veiller à votre sécurité. La violence a des conséquences néfastes sur vous, votre couple et votre enfant, qui est déjà touché par ce qui arrive entre ses parents, même s’il n’est pas directement confronté aux actes de violence. 

Malheureusement, ces actes détruisent aussi les liens et la confiance par les sentiments d’insécurité qu’ils procurent. Toutefois, la violence n’est pas une fatalité. A l’aide d’une démarche thérapeutique, il est possible d'apprendre à réagir autrement que par la violence lorsqu'on est en colère. Votre ami serait-il prêt à faire une démarche dans ce sens ? Lui avez-vous fait part de vos souffrances quant à cette situation? Il est important qu’il ait conscience que cela est grave pour qu’un changement puisse se faire. Le Centre Prévention de l’Ale propose des suivis en couple pour mettre un terme à la violence au sein du couple. Les entretiens sont gratuits, vous pouvez appeler au 021 620 76 76 pour prendre un rendez-vous pour un premier entretien. 

Bien que l’alcool augmente l’effet de perte de contrôle, l’origine de la violence réside dans une multitude de facteurs, qu’il est nécessaire de comprendre et d’identifier pour que cela cesse. Si votre ami n’a pas conscience de la gravité de la situation, nous vous conseillons vivement de vous en protéger et de demander un soutien auprès de spécialistes du Centre d’accueil MalleyPrairie (021 620 76 76) qui aident les femmes victimes de violence. Des entretiens ambulatoires sont possibles dans différentes régions du canton de Vaud grâce à leur service Itinérance. Vous pourrez ainsi réfléchir à cette situation et à votre couple, de manière confidentielle, en recevant un soutien et un accompagnement adéquat des intervenant.e.s.

Nous espérons que vous poursuivrez vos démarches et vous envoyons nos meilleures pensées pour la suite. Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez nous donner des nouvelles, notre porte reste grande ouverte. Prenez soin de vous.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question