Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

J'ai subi différents types de violence de la part de mon ex-compagnon. Pourrais-je aller à la police pour le dénoncer ?

06 mars 2020 - Lar...

Pendant une ex-relation de moins d'une année  j'ai subit de la violence verbale (ex. Tu es nulle!), physique (ex. Être empêchée de partir de son domicile) et sexuelle. J'étais aussi victime de vol de ma carte de crédit et de liquide. J'étais émotionnellement manipulée pour continuer cette relation tandis que je savais au fond de moi qu'il ne me convenait pas.

Enfin, je suis tombée enceinte, et là, il m'a abandonné. Je suis en détresse psychologique, prPooche d-une dépression. J'aimerais d'une part récupérer mon argent, et d'autre part éviter que d'autres femmes deviennent sa victime.

J'aimerais encore rajouter que j'ai la suspicion qu'il souffre d'un trouble de la personnalité Borderline.

Ma question: pourrais-je aller à la police pour le dénoncer? Je vous remercie de votre écoute.

Notre réponse

Bonjour Madame, 

Durant une précédente relation, vous avez subi des violences psychologiques (propos dénigrants et manipulation émotionnelle), physiques (séquestration), sexuelle et économique (vol d'argent et de votre carte de crédit) de la part de votre compagnon. Cette situation vous a fait énormément souffrir et vous êtes aujourd'hui dans un état de détresse psychologique proche d'une dépression. Vous aimeriez savoir s'il serait possible de le dénoncer. 

La violence implique très souvent des conséquences négatives pour la santé et le bien-être des victimes. Sans aide extérieure, il est difficle d'éviter que les actes de violence se répètent et de traiter ses conséquences néfastes. Nous imaginons que briser le silence en parlant de la violence subie n'est pas une décision facile, c'est pourquoi nous voudrions saluer votre démarche. En nous écrivant vous avez fait un grand pas vers l'objectif d'assurer votre mieux-être. De plus, vous souhaitez également protéger d'autres femmes qui pourraient à leur tour subir des actes de violence de sa part. Pour elles, nous vous disons un grand merci. 

Certains des délits commis par votre compagnon, comme les délits constitutifs de violences sexuelles, sont effectivement poursuivis d'office. Un dépôt de plainte n'est donc pas nécessaire. Vous pouvez dénoncer ces infractions à la police ou au Ministère Public ce qui pourrait aboutir à l'ouverture d'une enquête.  Si vous avez conservé des preuves des violences subies (vêtements, draps, photos des bleus et des blessures), ces éléments de preuve pourront appuyer vos déclarations. 

Toutefois, nous vous conseillons d'être accompagnée lors de ces démarches et vous encourageons à prendre contact avec un service d'aide aux victimes. Le centre LAVI de Genève, accompagne les personnes victimes dans leurs démarches juridiques et peut proposer un soutien financier et psycho-social. Ce service gratuit et confidentiel est assuré par une équipe de professionnel-le-s compétent-e-s qui sauront vous apporter les conseils et l'aide dont vous avez besoin. Vous pouvez les contacter du lundi au vendredi entre 14h00 et 17h00 au  022 320 01 02.

Vous pouvez également vous adresser à l'association Viol-Secours à Genève qui propose un accompagnement gratuit et confidentiel spécialisé dans les violences sexuelles et leurs conséquences. Leur permanence téléphonique est ouverte les mardis de 14h à 17h30, ainsi que les jeudis de 9h30 à 13h au 022 345 20 20.

Nous espérons que ces quelques pistes vous aideront et nous vous souhaitons plein de force pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Sexuelle, Economique

Posez-nous votre question