Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

J'ai été victime de ma mère, perverse narcissique.

02 mai 2018 - pal...

bonjour, ma situation en deux mots: j'ai 55 ans et cela ne fait que trois ans que j'ai enfin réussi à me libérer de l'emprise de ma mère. je suis fille unique et ma mère a tous les symptômes d'un profil pervers narcissique: elle m'a toujours rabaissé et humilié, fait du chantage affectif, etc. etc. elle ne m'a jamais montré d'affection et ne s'est jamais intéressée à moi autrement que pour me blesser et me critiquer. depuis la mort de mon père il y a 20 ans, elle s'est arrangée pour me maintenir sous sa dépendance financière et me faire jouer le rôle de son mari et de son père. il y a trois ans, elle est partie en appartement protégé et c'est seulement là que j'ai commencer à réaliser que cette situation n'était pas normale. j'ai suivi une thérapie de soutien pendant une année. aujourd'hui, je vais bien, j'ai un travail, un compagnon, une maison et j'ai pris confiance en moi même si c'est encore fragile. je sais maintenant que ma mère a brisé ma vie en me coupant les ailes. J'ai vécu une immense souffrance et surtout, une immense solitude. je n'ai jamais osé parler de ça à qui que ce soit: quelqu'un qui n'a pas vécu ça ne peut pas comprendre et ne peut même pas imaginer que c'est possible. Et ça, c'est très difficile à supporter pour moi, parce que je me sens doublement victime. c'est un sujet tabou et méconnu et les personnes dans mon cas échappent complètement aux structures d'aide et de soutien psychologique existantes, déjà dans l'enfance (j'étais excellente élève). après ce que j'ai vécu, j'aimerais partager mon expérience pour que ça serve peut-être à d'autres. j'ai cherché sur internet pour voir s'il existait un groupe de personnes dans le même cas en Suisse romande et je suis tombée sur votre site, qui vise plutôt la violence de couple . je trouve qu'il faudrait créer un groupe ou une association sur la thématique des parents pervers narcissiques. Pouvez-vous m'aider ou me renvoyer à des personnes que cela intéresserait?

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous étiez victime d'une mère maltraitante, que vous définissez comme perverse narcissique. Récemment, vous avez pris conscience de l'emprise qu'elle avait sur vous depuis tant d'années et vous êtes parvenue à vous en dégager. Maintenant, vous souhaitez témoigner de votre parcours pour aider d'autres personnes.

S'extraire d'une relation d'emprise est une démarche extrêmement difficile. Comme vous le mentionnez, la première étape est la prise de conscience que ce que l'on vit n'est pas "normal" et cette étape peut prendre du temps. Ensuite, trouver de l'aide est nécessaire mais peut se révéler compliqué, pour plusieurs raisons.

La violence psychologique ne se voit pas, elle est souvent difficile à détecter pour l’entourage, banalisée, minimisée ou passée sous silence, ce qui accroît le sentiment d’isolement que peuvent ressentir les personnes qui en sont victimes. Pourtant des aides existent, elles se sont étoffées ces dernières années, notamment grâce à des personnes qui ont osé témoigner, comme vous le faites très courageusement.

Connaissez-vous le site internet Telme? Plus général que violencequefaire, il permet de se mettre en lien avec des thérapeutes professionnels des relations intrafamiliales. Le CHUV dispose également d'une consultation, les Boréales, destinée à toute personne (enfant, adolescent, adulte, personne âgée) ayant subi ou commis des violences et/ou des abus sexuels dans le cadre de la famille. Si vous recherchez des personnes ayant des expériences similaires, peut-être pourriez-vous contacter La Ligne de Coeur pour partager votre témoignage et lancer un appel.

Votre parcours démontre qu’il est possible de s’en sortir et qu’il n’est jamais trop tard. C’est un message d’espoir qui peut s’adresser à beaucoup de personnes. Nous vous félicitons pour votre démarche, qui servira assurément à d’autres !

N’hésitez pas à nous laisser d’autres témoignages, nous vous souhaitons le meilleur pour la suite.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question