Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Il me rabaisse et quelques minutes après me dit un mot gentil.

20 mars 2019 - Aud...

Bonjour je vis une relation particulièrement penible avec mon copain avec qui je suis depuis 5 ans . On ne vit pas ensemble parcontre . Il a un caractère imposant et une emprise sur moi . J’ai pu également le remarquer qu’il a une attitude colérique et imposante avec ses parents qui ne réagissent pas . Je lui ai posé des conditions il y a quelques temps que je ne tolerais plus des situations de menaces . Il me rabaisse et quelques minutes après me dit un mot gentil . De plus il est très fort pour rendre service le plus possible , de faire bcp de choses pour moi ce qui crée une sorte de redevabilite . Je me sens prise au piège car je sais qu’il est très colérique et il impose toujours son point de vue . J’aimerai pouvoir en discuter dans un groupe de paroles avec d’autres personnes vivant la même chose . Je suis qqn d’hypersensible et je sais que j’attire ces personnalités . Je n’arrive pas à me résoudre à prendre une décision de le quitter car il implique aussi sa famille à ce que l’on se lance dans un avenir commun . Je suis en plus en ce moment en recherche d’emoloi Ce qui fait que je suis plus fragilisée .

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous dites que votre copain a une emprise sur vous, ou encore qu’il lui arrive de vous menacer ou de vous rabaisser. La situation que vous décrivez est une situation de violence psychologique, il est normal que vous vous sentiez prise au piège et fragilisée.

Les auteur-e-s de violence utilisent souvent la manipulation afin de maintenir une emprise sur les personnes qu’ils/elles ciblent, ce qui pourrait expliquer votre sentiment de redevabilité. Ces moments de gentillesse extrême sont appréciables, mais ils ne peuvent excuser la violence au sein du couple, ni même au sein de la famille.

Nous reconnaissons, dans votre description, certains éléments qui constituent ce qu’on appelle le cycle de la violence. A long terme, si la situation ne change pas, vous risquez de souffrir des conséquences néfastes de ses comportements. Vous devez donc éviter autant que possible de rester dans cette situation trop longtemps. Une première piste serait de parler avec sa famille, si vous vous sentez suffisamment à l’aise avec ses membres. Vous pourriez peut-être discuter de ce que vous vivez et de comment vous le ressentez et leur demander des conseils.

Vous recherchez un groupe de paroles. Le centre d’accueil MalleyPrairie à Lausanne organise régulièrement des rencontres entre femmes maltraitées dans leur couple. Vous pouvez leur demander des informations par email ou par téléphone au 021 620 76 76.

Dans tous les cas, vous n’avez pas à vous sentir coupable de rester, votre décision viendra quand vous serez prête à la prendre, ne vous faites pas violence à vous-même et respectez votre besoin de temps de réflexion.

Nous espérons que ces quelques indications vous permettront de trouver le soutien et les conseils que vous recherchez. Nous vous souhaitons tout le meilleur pour la suite et vous envoyons nos meilleures pensées.  

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question