Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Grossierté

26 novembre 2018 - may...

Lorsque mon mari est en colère et que nous n'arrivons plus à discuter, il m'insulte en me traitant systématiquement de connasse. Cela me blesse profondément. Je le lui ai déjà fait remarquer, mais il minimise ses propos en me disant que c'est dans l'énervement, que je l'ai poussé à bout etc... Le lendemain, il s'excuse et promet de faire attention... Je dois comprendre qu'il est fatigué et stressé de son travail.... De plus, il ne sait plus parler sans rajouter les mots "chier" ou "bordel" à tout bout de champ. C'est un personnage grossier à la maison. J'ai honte de mon couple et surtout pour mes enfants. Tous les jours, il me prend la tête en me demandant si j'ai fait telles ou telles choses, si je n'ai pas oublié telles ou telles choses. Je souffre et suis triste de ma vie. Lorsque nous avons des invités, il ne se lève jamais pour me donner un coup de main pour débarasser la table. J'ai juste l'impression d'être sa boniche. Si j'avais une activité lucrative, je serais déjà partie. Hélàs, j'ai 52 ans et suis au chômage. Situation sans issue... Je précise encore que j'ai un caractère à ne pas me laisser faire et que je lui fais part de mes désaccords. Il est vrai qu'il est mis sous pression dans son travail et qu'il a déjà fait un pré-burnout. Je ne sais plus quoi faire ni que penser. J'essaie pourtant de le ménager, mais honnêtement, je souffre de cette situation. Quels conseils me donneriez-vous ?

Notre réponse

Bonjour Madame,

Nous nous excusons pour notre réponse tardive, nous avons reçu un grand nombre de demandes récemment, ce qui a retardé notre délai de réponse.

Lorsque vous vous disputez avec votre mari et que celui-ci est en colère, il vous insulte systématiquement. Il est également grossier à la maison et aussi devant les enfants, ce dont vous avez honte. Tous les jours, il contrôle aussi que les tâches quotidiennes soient faites. Vous ne supportez plus cette situation qui vous fait souffrir. Cela vous rend triste et si vous aviez un travail, vous partiriez. Vous comprenez qu’il soit stressé à cause du travail et vous avez essayé de le ménager. Or, il minimise les faits. Vous nous demandez alors de vous donner des conseils pour aller mieux et vous avez bien fait !

En effet, les violences psychologiques (insultes, contrôles répétés, ...) que vous vivez impactent la santé de manière néfaste. Les conséquences peuvent être multiples et s’aggravent souvent avec le temps. Les enfants aussi sentent cette ambiance difficile entre les parents et peuvent en souffrir.

Comme vous nous le dites, votre mari a certainement de la peine à gérer son stress et sa colère mais cela n’excuse pas ses actes. Une aide extérieure l’aiderait sûrement. D’une part à éviter qu’il arrive jusqu’au burnout. Et d’autre part à prendre conscience de ses comportements inadéquats avec vous et savoir comment gérer sa colère. Vous pourriez alors lui parler de vos inquiétudes pour lui et toute la famille, et l’encourager à entreprendre une démarche thérapeutique. Il pourrait solliciter une aide individuelle ou alors vous pourriez tous les deux tenter une thérapie en couple. Pour se faire, nous vous conseillons de contacter FA-SA-ViFamille sans violence (079 370 88 81) qui offre un espace thérapeutique pour toute personne qui souffre de la violence ou de conflits familiaux.

Vous aussi, vous pouvez demander une aide individuelle auprès des professionnel-le-s de cette association pour avoir du soutien et des conseils concrets. Ne restez pas seule avec vos souffrances. Elles/ils pourront vous accompagner durant ces moments difficiles. 

Maintenant, nous vous invitons aussi à vous questionner sur vos désirs et vos besoins au sein d'un couple. Qu'il accepte ou bien qu'il refuse d'entreprendre une démarche, la séparation est toujours possible. Il existe des solutions financières et des aides en cas de séparation. Vous avez le droit de demander des mesures protectrices de l'union conjugales au juge du district de votre région. Une décision pourra ainsi être prise juridiquement concernant la contribution d’entretien, le logement, les enfants...etc.

Nous espérons que ces pistes de solutions vous aideront et répondent à votre demande. Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez nous donner de vos nouvelles, n’hésitez pas à nous écrire à nouveau. Nos meilleures pensées vous accompagnent pour la suite. 

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question