Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Est-ce que je vis de la violence psychologique?

09 avril 2019 - Jav...

Bonjour, J'ai effectué le test sur votre site et j'ai obtenu 7 oui pour 15 non. Les questions posées n'entrent pas dans mon créneau. Pourtant, j'ai la boule au ventre lorsque je rentre à la maison, je ne me sens plus libre de mes actes, je réfléchis et pondère chaque mot pour éviter une dispute mais cela ne suffit pas. Le climat délétère de la maison s'est péjoré encore plus. Nous ne parlons plus à table =>famille recomposée ( plus que lui et sa fille parlent une autre langue, ma fille et moi étant maintenu à l'écart (français)). Ses colères surviennent lorsque je m'y attends le moins pour un mot ou un rien. Il peut m'ignorer durant plusieurs jours en ne se tenant qu'à des ouis et des nons. Lorsqu'il est fâché, il sort sans dire où il va durant parfois plusieurs heures. Il peut être très gentil. Il est apprécié en société, jovial, bel homme. Il ment tout le temps et pour rien. Je n'arrive pas à discuter avec car chaque évocation d'un fait discutable est considéré comme "hors contexte", "je mélange tout", "tout est ma faute". Dernièrement, s'il est fâché, il ne mange plus ce que je prépare. Que puis-je pensé ? Merci pour votre aide

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous vous demandez si ce que vous vivez est de la violence psychologique. En effet, c’est une forme de violence difficile à identifier car elle est plus subtile que les autres formes de violence. Cependant, votre ressenti est bien réel et présent. Vous dites avoir la boule au ventre lorsque vous rentrez à la maison, ne pas vous sentir libre et faire face aux réactions et colères imprévisibles de votre mari.  Le malaise que vous décrivez est une conséquence du climat délétère dans lequel vous vous trouvez et devez faire face au quotidien.

Le fait d’ignorer, isoler, dénigrer, crier  ou insulter son ou sa partenaire sont des actes qui constituent de la violence psychologie. Bien qu’ils ne laissent pas de traces visibles, ces actes font mal et portent atteinte à votre bien-être, et probablement au bien-être de votre fille  qui a également besoin de protection. Ce n’est pas acceptable et vous avez eu raison de chercher de l’aide.

En effet, des professionnelles du centre LAVI peuvent vous soutenir et vous aiguiller dans votre démarche. Peut-être avez-vous également des proches en qui vous avez confiance et avec qui vous pourriez aborder le sujet ?

Vous pourriez également réfléchir à vos attentes et vos besoins pour vous sentir bien au sein de votre couple. Et puis si vous en avez la possibilité, vous pourriez expliquer votre ressenti, vos attentes et vos besoins à votre mari pour lui faire comprendre en quoi la situation ne vous convient pas.

Concernant vos résultats au questionnaire, vous obtenez un score de 7 ouis et 15 nons. Ce questionnaire comprend les 4 formes de violence : physique, psychologique, économique et sexuelle. Il est donc possible que certaines questions ne reflètent pas votre vécu. Les résultats ne permettent en rien de quantifier votre souffrance. Ainsi, comme vous l’avez déjà exprimé, si la situation dans laquelle vous vivez est délétère et vous fait du mal, alors c’est avant tout votre ressenti qui est à prendre en compte et à écouter.

Nous restons à votre disposition si vous avez d’autres questions ou si vous souhaitez nous en dire plus et nous vous adressons nos meilleurs messages.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question