Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Est-ce normal de parfois finir par réagir aussi?

11 mars 2019 - Mou...

Bonjour,

Mon compagnon a levé la main sur moi pour la première fois après 6 mois de relation. Je suis restée parce que nous étions à l'étranger en vacances avec nos enfants respectifs et que je ne savais pas où partir avec mes enfants. Après une très longue période d'accalmie nous avons traversé une crise difficile qui a compliqué la communication entre nous. Ses colères sont redevenues très fortes: insultes, manque de respect (m'enfermer dehors, me bloquer dans une pièce, me rabaisser aux yeux de ses enfants), et parfois des coups. Ma question est plutôt liée à mes réactions face à tout cela: j'ai cherché plusieurs manières de réagir face à ça. Je suis aussi quelqu'un de très émotive, peu sure de moi et qui ai du mal à faire face à un mur dans la conversation. Au bout d'un moment j'ai adopté une attitude d'oeil pour oeil dent pour dent. Je voulais qu'il se rende compte du mal que faisaient ses insultes en faisant pareil. Une fois il m'a craché au visage, j'ai fait pareil lors de la dispute suivante, par exemple. D'autres fois je ne réagissais pas et le laissais juste hurler des insanités à travers la maison, ce qui un jour m'a mise dans un tel état d'épuisement mental que j'ai avalé une boite de comprimés que j'ai tout de suite vomis. Je suis alors partie de la maison pendant quelques semaines. Après cette période de séparation il y a environ un an je m'étais reconstruite et ai décidé de ne plus entrer dans le jeu de reproduction de ses comportements. J'essaie de ne plus crier, je ne lui dis pas d'horreurs "pour faire mal en retour", ce qui n'a pas empêché que tous les 2-3 mois il pète un plomb, lève la main sur moi, m'insulte, etc. La plupart du temps j'arrive à garder un calme à peu près parfait, je ne réponds à rien, je me tais et j'attends que ça passe ou j'essaie de parler calmement. Mais par moments, même si c'est très très rare, je finis tellement à bout que reproduis encore ses comportements en disant un truc qui je sais va lui faire mal ou en impliquant les enfants, ou en jetant un objet par exemple. Ma question est: Est-ce normal face à un homme qui, quoi qu'on fasse, qu'on reste calme ou pas, pète régulièrement un câble, de faire à son tour des choses que l'on sait ne pas être acceptables? Parfois je me dis "Si tout est acceptable, alors pourquoi pas de mon côté aussi?". Il s'accroche à ces quelques comportements de ma part pour justifier sa violence, alors que j'essaie de lui expliquer que c'est sa violence qui me fait parfois réagir très bêtement, quelque part pour lui montrer ce que ça peut faire, alors que j'aimerais juste pouvoir lui communiquer certaines de mes préoccupations sans que cela ne le mette en rage.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Votre compagnon a levé la main sur vous et vous a insulté à plusieurs reprises. Cela a commencé après vos 6 premiers mois de relation. Il vous arrive de réagir par des comportements que vous savez inacceptables et vous vous demandez si cela est normal. Vous sentez que quelque chose ne va pas et vous vous posez des questions. Vous avez bien fait de chercher de l’aide et des conseils.

Vous nous dites subir de la violence physique de la part de votre compagnon depuis quelque temps ainsi que des insultes, un manque de respect et des rabaissements qui sont des manifestations de violence psychologique. La violence au sein du couple est injustifiable et interdite par la loi. Avec le temps, cette violence peut engendrer des conséquences négatives sur la santé et le bien-être des personnes qui la vivent (peur, honte, baisse de l’estime de soi…). Il peut être important de savoir que la violence peut également avoir un impact sur le bien-être et le développement des enfants, même s'ils ne sont pas directement touchés. Vous expliquez que cette violence s’est alternée avec des périodes d’accalmie et de séparation. Mais depuis cette période de séparation, tous les « 2-3 mois, il pète un plomb ». La violence peut apparaitre sous forme d'un cycle, qui a tendance à s'intensifier avec le temps. Il est donc important d'essayer de briser ce cycle et en parler est un premier pas essentiel pour en sortir.

Vous ne savez pas comment réagir face aux comportements violents de votre compagnon. Face aux conflits, la violence n'est pas une solution mais il peut arriver de ne plus savoir comment réagir et d’avoir soi-même des comportements violents en retour. 

Vous dites avoir été dans un état d’épuisement mental. Il est important de penser à vous protéger et à votre bien-être, ainsi qu’à celui de vos enfants. Comment envisagez-vous la suite de la relation ? Vous dites qu’il n’est pas possible de communiquer avec lui calmement. Vous pourriez envisager de prendre à nouveau un peu de distance quelque temps pour prendre du recul et réfléchir à ce dont vous avez besoin.

Si vous ressentez le besoin de parler de ce que vous vivez, nous vous encourageons à contacter l’Association d’aide aux victimes de violence en couple (022 797 10 10). Les intervenant-e-s de cette Association pourront vous soutenir et vous accompagner selon vos besoins et de manière gratuite et confidentielle. N'hésitez pas à les contacter, vous pouvez les joindre le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 17h et le mercredi de 9h à midi. Il existe également une permanence sans rendez-vous tous les mardis entre 16h et 18h.

Nous vous encourageons dans votre démarche et à penser à votre bien-être. Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez nous donner des nouvelles, notre porte reste ouverte. Nous vous envoyons nos meilleures pensées.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question