Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Est-ce à considérer comme de la violence domestique ?

28 avril 2019 - Obe...

Il arrive que mon conjoint lance des objets dans la pièce quand il est énervé après moi. Il me dit que c’est pour éviter de me frapper. Hier soir, il a appris qu’un ancien petit ami m’a envoyé un sms. Il s’est énervé et a lancé un verre. J’ai reçu le verre sur ma main et donc je me suis entaillée un doigt. Est ce considérer comme de la violence domestiques ? Sachant qu’il me fait comprendre que je suis la source de ses problèmes, me crie dessus, de fâché pour un rien et ne me parle pas pendant des jours, nous vivons ensemble et nous sommes mariés. Je commence à avoir de plus en plus peur de lui lorsqu’il s’énerve.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Il arrive que votre mari vous lance des objets et, l’autre soir, il s’est agit d’un verre qui, en vous atteignant, vous a blessée. Malgré l’évidence que ces gestes vous mettent en danger, votre mari vous dit être à l’origine de ses problèmes, il vous crie dessus et vous ignore des jours durant. Vous nous contactez car vous vous posez la question s’il s’agit de violences domestiques.

Notre réponse est oui : il s’agit de violences verbales et psychologiques lorsqu’il vous crie dessus ou lorsqu’il justifie ses actes en vous accusant d’être à la source de ses problèmes, et de violences physiques lorsqu’il vous lance des objets dessus.

Et la conséquence de ces violences est que vous avez de plus en plus peur de votre conjoint.

En nous contactant et en posant cette question, vous faites un premier pas pour reconnaitre que la situation que vous vivez est devenue difficile, voir invivable, et potentiellement dangereuse. Il en va maintenant de votre choix de continuer votre démarche pour stopper ces situations de violences, éviter que la situation se détériore et trouver des solutions.

Des professionnel-le-s sont là pour vous accompagner dans votre cheminement sans jugement, vous aider dans vos démarches et dans le respect de vos choix.

Dans un premier temps, nous vous conseillons fortement de prendre contact avec l’Unité de médecine des violences de votre région pour effectuer un constat de coups et blessures, ceci même si votre doigt s’est cicatrisé entretemps et même si vous ne décidez pas pour le moment d'entamer quelconques démarches. Ce constat vous est ensuite remis et peut être un document très précieux au cas où vous décidiez d'aller plus loin. Voici les différents contacts téléphoniques en fonction de votre lieu de domicile:

Ensuite, vous pouvez vous adresser au Centre LAVI de votre région qui vous renseignera sur l’aspect pénal des violences et des possibilités que vous avez de déposer plainte, comme de recevoir un soutien par un-e avocat-e ou un-e psychologue.

Le Centre d'accueil MalleyPraire propose quant à lui des entretiens ambulatoires pour les victimes de violences au sein du couple, ceci dans plusieurs villes du canton de Vaud. Les professionnel-le-s bienveillant-e-s et à l'écoute peuvent vous aider à faire le point sur votre situation et vous présenter vos différentes options.

Toutes ces consultations sont confidentielles et non-payantes.

Nous espérons, par ces quelques lignes, avoir répondu à vos questions et avoir déclenché chez vous l’envie de vous protéger et de poursuivre votre démarche de recherches de solutions.

Nous restons à disposition en cas de besoin: pour toute question ou simplement pour nous donner de vos nouvelles. Nous vous envoyons, Madame, nos meilleures pensées.

retour aux questions

Posez-nous votre question