Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Comment peut-on prouver que l'on est victime de violences psychologiques?

07 janvier 2020 - Ros...

Bonjour,

Comment peut-on prouver que l'on est victime de violences psychologiques? Mon mari ne perd jamais son calme devant témoin. Il passe tout au plus pour quelqu'un de susceptible et caractériel. Il me menace du pire (sans détailler) si je le quitte en emmenant notre fils. Je prépare notre départ dans le plus grand secret mais ne sais pas comment m'y prendre pour ne pas tout perdre. Je vous remercie de bien vouloir m'aider.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Confrontée à des violences psychologiques, vous préparez votre départ pour partir avec votre fils. Cependant vous ne savez pas comment vous y prendre pour ne pas « tout perdre ». Vous aimeriez aussi savoir comment prouver ces violences car vous n’avez pas de témoin. Vous avez bien fait de nous écrire et de ne pas rester seule avec ces questions.

Il est possible de prouver les violences psychologiques en notant ce que vous vivez dans un cahier, si possible en datant chaque épisode de violence. Pour mettre des mots et vous aider à clarifier les situations que vous aimeriez dévoiler, vous pouvez vous aider des listes d’actes de violence que nous avons sur notre site pour chaque type de violence. Gardez aussi toute preuve matérielle (messages, vocaux, … etc.). Nous vous conseillons de vous rendre à l’Unité médecine des violences (UMV) afin d'obtenir une consultation gratuite et un suivi avec des professionnel·le·s spécialisé·e·s dans ces types de violence. Pour prendre rendez-vous il faut téléphoner au  021/314.00.60 entre 8h00 et 12h00 et entre 14h00 et 16h00, un rendez-vous pourra être fixer rapidement dans les 24 à 48h. Il sera possible  d'obtenir une attestation basée sur vos propos et bien sûr des conseils pour vous préparer au mieux.

Pour pouvoir vous aider au mieux nous aurions besoin d’en savoir plus sur la situation, nous ne savons pas ce que vous entendez par tout perdre.  Serait-il envisageable pour vous de discuter de votre départ avec un-e intervenant-e-s du Centre d’accueil MalleyPrairie ( au 021 620 76 76) qui vous aiderait à sortir de cette situation en évaluant les risques et en vous proposant des pistes ainsi que des informations concrètes ?

Vous dites vouloir partir en cachette avec votre enfant de 11 ans. Vous faites bien de penser à votre protection au vu des menaces et au bien-être de votre enfant. Toutefois, nous vous rendons attentive au fait que l’autorité parentale est attribuée aux deux parents et que sans décision de justice quant à une séparation, il est préférable de vous informer au près d’un-e avocat-e et de prendre des précautions quant à vos droits.

Nous espérons que ces pistes de réflexions vous aideront à prendre les meilleures décisions pour votre départ et vous envoyons plein de courage pour la suite de vos démarches. Prenez soin de vous et n’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez d’autres questions.

retour aux questions

Posez-nous votre question