Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Comment fait-on lorsque l’on se sépare d’une personne qui nous a fait du mal pour ne plus être en colère contre soi-même pour avoir laissé passer ça?

31 mai 2018 - Him...

Comment fait-on lorsque l’on se sépare d’une personne qui nous a fait du mal pour ne plus être en colère contre soi-même pour avoir laissé passer ça?

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Vous vous êtes séparée d’une personne qui vous a fait du mal. Maintenant que vous êtes consciente de la situation difficile que vous avez vécue et « laissée passer », vous êtes en colère envers vous-même. Vous nous avez contactée pour trouver un moyen de l’évacuer et vous avez bien fait.

Tout d'abord, vous pouvez être fière d’avoir reconnu que ce n’était pas une relation saine pour vous et avoir pris la décision de vous séparer pour vous protéger. Il est très difficile de s'en rendre compte sur le moment. On réalise après coup tout le mal que la personne nous a fait. Les conséquences de la violence perdurent ainsi même après s’en être éloigné-e. Cependant, avec de l’aide, il est plus facile de repartir sur un nouveau départ et d’y mettre un terme. Nous allons donc vous donnez quelques clés pour comprendre ce qui vous arrive et vous donner des solutions. 

Lorsqu’une personne vous a fait du mal, il est possible de ressentir des émotions comme la peur mais aussi la honte d’avoir été sous l’emprise de quelqu'un de violent et de ne pas avoir pu le déceler dès le départ. Parallèlement à ces deux émotions il peut donc y avoir des ressentiments, de la colère et une forme de révolte face à ce qui vous est arrivé.

La colère est une réaction à la douleur émotionnelle que vous avez vécue. Une manière de détourner la souffrance et d’oublier ce qui a été vécu. C’est une forme de coup de pousse à l’estime de soi, qui a été malmenée.

Vous avez le droit d’être en colère et le reconnaître est une bonne chose pour réussir à traverser cette étape après la séparation. Vous n’êtes pas fautive de ce que cette personne vous a fait, rien ne peut justifier ces actes de violences. 

Pour faire partir cette colère il faut se demander d’où elle vient, qu’est-ce qui nous a fait souffrir et quelles autres émotions elle cache. Pour vous aider à mettre des mots et extérioriser vos ressentiments nous vous conseillons d’en parler avec l’aide de professionnel-le-s. A Genève, des groupes de paroles gratuits existent et sont proposés par l’association AVVEC. Cela vous permettrait d’échanger et de réfléchir sur ce que vous avez vécu avec d’autres personnes qui ont vécu des situations plus ou moins similaires, encadrée par deux thérapeutes. 

Si vous ne vous sentez pas à l’aise en groupe, vous pouvez leur demander des entretiens individuels durant lesquels vous pourrez parler et vous libérer de ce qui vous met en colère. N’hésitez pas à les appeler au 022 797 10 10.

Nous espérons qu'avec cette aide vous retrouverez rapidement une paix intérieur. Nous vous envoyons nos meilleures pensée pour la suite. Bien à vous.

retour aux questions Posez-nous votre question