Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Comment faire respecter un cadre de visite avec les enfants et quelle aide lui proposer?

14 février 2020 - Fin...

Bonjour, L'homme que j'aime, et père de nos 2 enfants va mal. Il a n'arrive plus à maîtriser ses colères, il devient incontrôlable, crie contre moi et m'insulte devant les enfants (4 et 1) qui se mettent à pleurer, ne nous laisse pas quitter la maison dans ces moments et se blesse en frappant des meubles. Il a décidé de partir, et s'est installé à Berne dans une roulotte prêtée. Je pense qu'il voudra revenir et que si j'accepte, ça recommencera pareil. Avez-vous une idée des limites que je peux lui mettre? De mon côté, je tiens le cap, prends soin des enfants et suis bien entourée. J'ai du mal à lui mettre des limites. Il m'a dit vouloir voir les enfants. L'aîné m'a dit aimer très fort son père, mais ne plus vouloir le voir en colère. Pensez-vous qu'il peut voir les enfants seuls? Avez-vous une idée des limites que je peux lui poser? Je crains que si je suis présente, il ne se mette plus facilement en colère, et que si je ne suis pas présente, il puisse éventuellement se mettre en colère. À vrai dire, je ne souhaite ni lui mettre moi-même un cadre, ni que ce soit une autorité qui le fasse, avec des conséquences fâcheuses pour lui... En colère contre la société et le système, il s'est "désinscrit" de la Suisse, n'a donc plus de domicile officiel, et n'a plus non plus d'assurance maladie. Je pense qu'il a besoin d'aide mais qu'il refusera toute aide venant du "système": médecins, etc. Avez-vous des adresses du côté de Berne de personnes/assoc/institutions qui pourraient l'aider, hors "système" et assurance? Merci pour votre aide et bonne journée

Notre réponse

Bonjour Madame,

Tout d'abord nous nous excusons du délais de réponse, nous avons reçu beaucoup de questions dernièrement.

Vous évoquez les difficultés liées au comportement du père de vos enfants qui n'arrive plus à gérer sa colère et use de violence psychologique. Depuis qu'il a quitté le domicile, pour une durée indeterminée, il demande à voir les enfants. Craintive qu'il agisse violemment à nouveau, vous vous questionnez sur le cadre à mettre en place pour que ce soit envisageable dans de bonnes conditions. Pour aider l'homme que vous aimez, vous cherchez également des adresses pouvant lui apporter un soutien adapté à sa situation actuelle.

Nous sentons le poids que vous portez sur vos épaules et les peurs liées à ce contexte incertain et insécure. Nous tenons à valoriser votre démarche de nous écrire pour chercher des pistes afin d'être moins démunie face à cette situation et nous allons vous donner quelques pistes de réponse.

Sous forme d'un cycle qui se met en place insidieusement, la violence comporte des conséquences néfastes sur la santé et a des répercussions sur la confiance, d'où la difficulté à poser des limites. Les enfants qui sont témoins des événements, sont aussi très touchés. Vous dites que l'aîné ne veut plus être exposé à la colère de son père. Un encadrement protecteur est l'une des clefs essentielle pour leur garantir un bon développement. 

Une limite claire est définie par la loi: la violence est interdite. Il est de la responsabilité des parents de veiller à la sécurité des enfants, ou à l'un des deux quand l'autre s'avère dans l'incapacité de le faire. Si une entente n'est pas possible, la justice peut être la réponse aux limites en vue de la protection des enfants. Nous comprenons vos réticences à ce sujet, mais aucune garantie d'un cadre sécurisé ne peut être garantie sans décision par voie légale. Celle-ci vous permet aussi à vous de vous reposer sur une décision qui appartient à une autorité référente et non à vous seule. Votre ami est refractaire face au système ce qui ne lui permet pas pour autant de se soustraire au droit en vigueur. Nous vous soutenons davantage dans le pas que vous faites ici pour le bien-être de vos enfants. 

Afin de recevoir écoute et soutien, il existe le Centre d'accueil Malleyprairie que vous pouvez contacter au 021.620.76.76. Des professionnel-l-e-s  dans le domaine pourront accueillir votre souffrance et vous apporter des conseils spécialisés en lien avec vos difficultés actuelles. La prestation "Itinérance" offre la possibilité d'avoir accès à des entretiens ambulatoires plus proches de chez vous. C'est gratuit et confidentiel.

Pour votre partenaire, il existe sur le canton de Berne des groupes de paroles et entrevues individuelles pour les auteur-e-s de violence. La prise de contact et l'inscription se fait par téléphone au 032 886 80 08

En espérant avoir pu vous répondre au mieux, nous vous souhaitons plein courage pour la suite et restons à disposition si vous aviez d'autres questions ou des nouvelles à nous donner. Cordialement.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question