Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Au bout de 2 séjours à l’hôpital, j’ai pris un appartement mais en continuant de le voir

04 juin 2019 - Ron...

Il y a 2 ans mon copain me connaît dessus , au bout de 2 séjours à l’hopital J’ai pris un appartement mais en continuant de le voir . Ce soir il m’a écrasé les doits et m’a mis un pong sur la figure .... que me conseillez vous de faire ?

Notre réponse

Bonjour Madame,

Ce que vous vivez est difficile. Vous nous dites avoir été confrontée à des violences physiques graves, ce qui nous inquiète beaucoup. Malgré l’éloignement, en prenant votre propre appartement, il y a eu un nouvel épisode le soir où vous nous avez écrit. Vous avez bien fait de ne pas attendre plus longtemps et de demander des conseils de professionnel-le-s. 

Tout d’abord, sachez que la violence est interdite par la loi. C’est un délit pénal, poursuivit d’office. Elle a des conséquences néfastes sur votre santé et peut être dangereuse pour votre vie. En effet, la violence domestique tue 1 femme tous les 15 jours en Suisse, c’est pourquoi nous vous recommandons de vous en protéger à nouveau rapidement. 

Pour votre sécurité, vous pouvez signaler cet épisode à la police. Mais aussi appeler le 117 s’il y a une nouvelle crise.  

Ensuite, nous vous suggérons d’aller faire un constat médical des coups et blessures à l’hôpital le plus proche de votre région ou chez votre médecin traitant. D’une part, pour contrôler votre santé et d'autre part, si vous souhaitez par la suite, demander du soutien et de l’aide d’ordre juridique et financière. L'initiative de vous en éloigner en prenant votre propre appartement montre que vous avez déjà beaucoup de ressources pour y faire face. Nous vous encourageons à continuer ainsi. 

Vous avez le droit d’être protégée et de vivre sans violence! Pour vous informer quant à ces droits et réfléchir à votre situation, vous pouvez contacter le Centre LAVI de Delémont au 032 420 81 00. Les intervenant-e-s pourront vous soutenir et vous aider concrètement pour vous protéger et ne plus avoir à vivre un épisode de violence. 

Nous espérons vivement que vous entreprendrez les démarches précédentes. Nous restons à disposition si vous avez d’autres questions et nous recevons volontiers de vos nouvelles. Nos meilleures pensées vous accompagnent et nous vous souhaitons de ne plus vivre de violences à l’avenir. Prenez soin de vous.

retour aux questions

Posez-nous votre question