Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Puis-je porter plainte pour des violences sexuelles 3 ans après ?

28 mars 2018 - chl...

Bonjour, En 2015, j'étais adolescente, et je me suis séparée de mon premier copain. Pendant plusieurs mois après, il a continué à vouloir des relations sexuelles avec moi. Par manipulation, rabaissement, etc, j'ai malheureusement cédé plusieurs fois à ses avances. L'histoire est longue et vaste, mais il y a des preuves comme des messages, des faits et des témoins. Ma question était de savoir si, 3 ans après les faits, il serait toujours possible de faire une démarche comme une plainte ou toutes autres démarches permettant de punir ces faits. Merci de votre réponse. 

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Malgré votre séparation, votre ex a continué à vous imposer des rapports sexuels pendant plusieurs mois. Trois ans après, vous vous demandez ce qu’il est possible d’entreprendre pour que ses actes soient punis. Vous faites bien de nous écrire.  

Selon la LAVI (Loi d’Aide aux Victimes d’Infraction), vous êtes encore en droit de demander des torts et réparations par rapport aux violences sexuelles. La notion de consentement peut être questionnée par certaines personnes mal avisées, mais « céder » face à ce qui s’apparente à une emprise et de la violence psychologique n’est pas consentir. Auprès des intervenant-e-s de la LAVI, vous pourrez trouver des conseils sur les démarches à entreprendre, du soutien lors de celles-ci, et des possibilités d’obtenir une aide financière et/ou thérapeutique pour vous remettre de cette relation abusive. Il est important de conserver toutes les preuves des violences subies (sms, etc…), vous avez donc bien fait de les garder: celles-ci vous aideront dans vos démarches. Leur numéro est le 032 322 56 33 et les entretiens sont gratuits.

Nous espérons de tout cœur que vous êtes bien entourée, et que les violences de cet homme seront punies. Nous vous souhaitons le meilleur pour l’avenir, et des relations plus harmonieuses et respectueuses de chacun-e. Notre porte reste ouverte au besoin.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique, Sexuelle

Posez-nous votre question