Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon ex-copain ne me lâche pas

21 novembre 2018 - Lom...

J’ai rompu depuis plusieurs semaines avec mon ex, mais il continu à me courir après ,m’appeler en continu, il me fait du chantage affectif. Viens à l’improviste chez moi et fais des menaces si je n’ouvre pas. Je ne sais plus quoi faire . Il n’est pas violent et je ne pense pas qu’il le sera mais il me met beaucoup de pression et cela me rend mal

Notre réponse

Bonjour Madame,

A travers vos lignes, nous comprenons que vous avez récemment mis un terme à la relation avec votre ex-petit ami. Cependant, ce dernier continue à vous "courir après", vous appele sans cesse et vous fait du chantage affectif. Il vient également à l'improviste chez vous et vous menace si vous ne lui ouvrez pas la porte. Vous précisez qu'il n'est pas violent et que vous ne pensez pas qu'il puisse l'être. Vous êtes perdue et ne savez plus quoi faire.

Vous avez bien fait de chercher de l'aide auprès de professionnel-le-s et nous allons essayer de vous aider au mieux dans vos réflexions.

Ce que vous nous décrivez représente bel et bien de la violence psychologique. Cette violence est insidieuse et plus difficilement détectable car elle ne se voit pas tout de suite. Elle est construite de propos dénigrants, d'humiliations, d'interdictions en tous genres, de contrôles, de menaces et des intimidations. A terme, ce type de violence atteint profondément l'estime de soi et la santé des personnes qui en sont victimes. Il est important de pouvoir se protéger et de s'entourer pour trouver les aides et conseils adéquats, ce que vous faites à travers votre démarche.

Lorsque vous mentionnez les menaces que votre petit ami vous profère, de quelles ordres sont-elles? Sont-elles nouvelles? Présentes depuis votre séparation? sont-elles fréquentes?

Il est possible que les agissements de votre ex s'apparente à du Stalking qui est un harcèlement intentionnel et répété d’une personne au point que la sécurité de cette dernière est menacée et que sa vie devient beaucoup plus difficile à organiser.

Si les agissements de votre ex-petit ami devaient perdurer dans le temps et que les menaces proférées sont graves, vous pourriez déposer plainte pénale contre lui pour les menaces et notamment pour l'utilisation abusive d'une installation de télécommunication si votre ex-petit ami vous appelle en continu. Pour ce faire, vous avez un délai légal de trois mois en vous présentant directement dans un poste de police ou alors en adressant un courrier directement au Ministère Public qui se trouve à la Route de Chancy 6B, 1213 Petit-Lancy. Nous vous conseillons actuellement de garder toutes les traces de harcèlements: sms, liste des appels, éventuellement E-mails, dates et heures où il passe chez vous à l'improviste etc...

Pour tous renseignements complémentaires au sujet d'une éventuelle plainte, vous pourriez également prendre contact avec le centre d'aide aux victimes, la LAVI (Loi d'Aide aux Victimes d'Infractions), qui proposent des consultations gratuites et confidentielles dans tous les cantons. Du côté de Genève, vous pourriez les contacter au numéro suivant: le 022 320 01 02 de 9h à 12h et de 14h à 17h afin de convenir d'un rendez-vous. L’association AVVEC Association d'aide aux Victimes de Violence En Couple (anciennement appelé Solidarité Femmes), pourrait également être là pour vous aiguiller dans vos questionnements. Ils sont joignables au numéro suivant: 022 797 10 10.

Par ailleurs, si votre ex petit-ami devait se représenter à votre domicile et vous menacer à nouveau si vous ne lui ouvrez pas la porte, vous pourriez également lui dire que vous allez appeler la police et contacter le 117.

N'hésitez surtout pas à reprendre contact avec nous si vous aviez d'autres questions ou si vous souhaitiez simplement nous donner des nouvelles.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question