Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Droguée à mon insu

01 décembre 2018 - Ale...

J’etais dans un bar, la soirée a duré 5 heures en tout. J’ai bu 4 verres sont tous n’étaient pas de l’alcool fort. Je me suis retrouvée aux toilettes couchée par terre en train de vomir. J’ai consommé un peu près 1 verre par heure, ce qui n’est pas énorme. J’etais pourtant très bien et je suis allée aux toilettes pour aller faire pipi et j’etais encore très lucide. Quand je me suis relevée des toilettes, toute ma tête tournait j’arrivais plus à tenir debout. Je suis tombée et j’ai commencé à vomir et depuis la je me souviens de rien du tout. Les parents de mon copain son venu me chercher et on est rentré en voiture tout le long du trajet je pleurais. Je me suis ensuite réveillée à 6h du matin et je ne comprenais rien, je me rappelais de rien et j’étais totalement déboussoler. J’en ai déduit qu’on a mis un truc dans mon verre vu que je n’ai pas bu énormément et que j’allais très bien et que d’un coup mon état s’est empiré.

Notre réponse

Bonjour,

Lors d’une soirée, tu soupçonnes avoir été droguée. Lorsque tu étais aux toilettes, tu as eu la tête qui tournait, tu es tombée et a vomi. Heureusement, les parents de ton copain sont venus te chercher, mais tu ne te souviens plus de ce qui s'est passé. Tu as été très touchée par cet événement et tu n’arrives pas à comprendre ce qui t'es arrivé, ce qui, nous le devinons, t’angoisse sûrement. Tu as bien fait d’en parler à des professionnel-le-s. Cela peut être une source de traumatisme et d'émotions pesantes. Nous le partager doit déjà être un soulagement. 

En effet, les souvenirs que tu nous décrits laissent penser que tu as été droguée, notamment la consommation d’alcool modérée, le trou de mémoire, le déséquilibre et les vomissements. Seul un test sanguin pourrait le confirmer.

Nous te conseillons de te rendre au plus vite chez un médecin traitant ou à un hôpital pour établir un constat médical. Même s’il ou elle ne sera pas forcément à même de détecter la substance qui a causé cela, il peut y avoir d’autres traces et tu pourras aussi décrire ton état émotionnel qui est un signe d’alarme significatif. En parallèle, nous te suggérons de contacter le centre LAVI  (032 420 81 00) pour en savoir plus au sujet des tests de substances possibles, mais également pour recevoir un soutien psychologique si tu souhaites en parler. Les intervenant-e-s pourront ainsi te proposer d'autres pistes d'actions.

Pendant ce blackout,  est-ce que tu as l’intuition que quelque chose s’est passé, sans ton consentement? Si tu as des soupsçons, ou des souvenirs qui reviennent, nous sommes là pour en parler. 

Nous espérons que nous avons pu avec ces quelques mots et pistes d’actions te rassurer. N’hésite pas à en a parler aussi à quelqu’un de confiance, si tu en a besoin. Nos meilleures pensées sont avec toi. 

retour aux questions

Posez-nous votre question