Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Depot de plainte contre le père de ma fille après 4 ans de violences psychologiques puis physiques melangées à un « amour » sans limites

28 janvier 2019 - Mar...

J’ai déposé plainte contre le père de ma fille, mon ex compagnon, car il a été pour une énième fois violent avec moi mais cette fois il a été trop loin. Malgré tout je m’en veux, je regrette et il me manque énormément. Il est maintenant incarcéré jusqu’au jour du jugement. J’aimerais le voir et que tout s’arrange entre nous.

Notre réponse

Bonjour,

Nous sommes désolé-e-s pour le retard de notre réponse, nous avons reçu beaucoup de questions ces derniers jours. 

Ton ex-compagnon, qui est le père de ta fille a été plusieurs fois violent avec toi et tu as décidé de poser encore une fois plainte contre ses agissements. Il est difficile pour toi d’être dans cette situation car tu tiens à lui et tu aimerais continuer à le voir. Nous comprenons que tu te sentes encore attachée, il est de plus le père de ton enfant. Le fait que tu nous écrives nous laisse penser que tu as des doutes sur l’avenir de votre relation et/ou que tu te sens coupable de ce qui s’est passé. 

La violence psychologique a de nombreuses conséquences néfastes sur la santé, et lorsqu'elle est physique, elle peut même entraîner des blessures graves et des risques de mort. Elle a des effets sur toi mais aussi sur ton enfant qui sent de l'insécurité et peut développer des angoisses ou d’autres freins à sa bonne santé. Tu as certainement conscience de cela et de l'importance de vous en protéger. Tu l’as déjà fait en signalant la violence à la justice ce qui est courageux et une grande preuve de responsabilité vis-à-vis de toi et de ton enfant. C’est ton droit et ton devoir que de vous protéger tous les deux et tu as bien fait. Peu importe pour quelle raison ton ex-compagnon a agit de cette manière, tu n’y es pour rien car il y a d’autres façons de régler les conflits. En effet, la violence n'aide pas à gérer un conflit car elle est destructrice de la relation et des deux partenaires. Le père de ton enfant peut lui seul décider d’accepter une aide thérapeutique pour stopper sa violence. 

Nous imaginons bien que tu es prise entre tes sentiments pour lui et ce qui t’arrive. Cependant, comme la violence aggrave la situation d'une relation, un avenir à deux (trois avec votre enfant) ne peut pas être garantit ou construit dans ces conditions. 

Que dirais-tu dans un premier temps d’attendre que le jugement soit tombé et que tu vois s’il a envie, après cela, d’entreprendre une démarche au Centre Prévention de l’Ale, dont les professionnel-le-s aident les personnes qui usent de la violence à faire un travail sur soi. 

Pour t’aider à patienter et voir quelles seraient les possibilités selon tes besoins et tes attentes quant à la relation que tu aimerais avoir avec ton ex-compagnon, nous te proposons de contacter le Centre d'accueil MalleyPrairie. Les intervenant-e-s pourront t’offrir des consultations gratuites et anonymes durant lesquelles tu pourras discuter de ce que tu aimerais, tout en étant entourée de personnes qui peuvent t’aider à te protéger au mieux. Elles-ils respecteront ton choix et tu n’as aucune obligation d’engagement pour la suite après la première consultation. N’hésite pas à les appeler (021 620 76 76), le soutien est précieux dans ces moments difficiles. 

Si tu aimerais nous poser d’autres questions ou nous donner de tes nouvelles, nous sommes à ta disposition. Prend bien soin de toi et de ton enfant. Nous t'envoyons nos meilleures pensées.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question