Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

suspicion d'abus sur mon adolescente.

29 mai 2018 - Bon...

Année passée, ma fille de 14 ans est à une fête. Elle a bu. Un de ses amis l’entraine Dans une coin et la force a l’embrasser. Elle a trop bu, elle s’evanouit et reprend conscience plus tard à côté D’une amie. Le jeune se vente d’avoir fait des choses avec elle. Elle m’avoue cela 1 année après car elle va être virée de l’école pour cause d’absenteisme. Elle se sent nulle, sale et certains jours ne parvient pas à se lever. Vers qui me tourner pour avoir de l’aide

Notre réponse :

Bonjour Madame,

Nous avons pris connaissance de votre question et vous vous demandez si votre fille aurait pu subir un abus.

Nous vous remercions d'avoir pris contact avec nous. Il est en effet important que vous puissiez partager vos interrogations et vos soucis quant à la prise en charge de  votre fille. Il est toujours douloureux de voir ses enfants dans de telles difficultés et il est normal que vous vous sentiez démunie. Le fait que votre fille se soit alcoolisée ne donne en aucun cas un droit à un abus. 

Sachez que vous pourriez trouver de l'aide auprès de divers services. Le Centre Lavi pourrait tout à fait vous recevoir vous et votre fille. Ce centre a deux bureaux, un à Neuchâtel (032 889 66 49) et un à la Chaux-de-Fonds (032 889 66 52). Il n'est nullement obligatoire de déposer plainte pour bénéficier des prestations de ce service. À la lecture de votre question nous ne savons pas si votre fille accepterait un suivi. Il serait peut-être important que vous en discutiez avec elle. La honte et la culpabilité sont des ressentis que les victimes de violences sexuelles rencontrent dans la plupart du temps. Une thérapie permettrait sans doute à votre fille de pouvoir mettre des mots sur ce qui s'est passé. Avez vous pris contact avec le planning familial de votre région ? Ce sont des professionnel-le-s de la santé sexuelle qui peuvent aborder avec votre fille toute question liée à la sexualité et faire des dépistages. Votre médecin peut également être un interlocuteur.

Votre fille montre par son comportement son mal être et vous pouvez également l'aider dans la lecture des événements. Le fait de voir que sa maman ne la condamne pas et comprend sa situation est d'un grand réconfort pour elle. Il serait également important pour vous que vous puissiez vous aussi trouver du soutien pour épauler votre enfant. Nous avons bien compris que la future orientation scolaire de votre fille vous interrogeait particulièrement.

Pourquoi ne pas prendre contact avec sa structure scolaire et voir avec elles / eux quelles pistes elles/ ils peuvent vous proposer?

Nous espèrons que notre réponse aura pu vous aider et notre porte reste ouverte si vous souhaitez nous en dire plus ou tout simplement nous donner des nouvelles de vous et votre fille. Nous formulons nos meilleurs voeux.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Sexuelle

Posez-nous votre question