Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

j'ai reçu des confidences de la part d'une connaissance, comment suis-je censée réagir?

05 mars 2019 - Scr...

Bonjour, une personne dont je ne suis pas proche m'a raconté subir des violences conjugales depuis un moment. N'aimant plus son mari depuis cela, elle souhaiterait le quitter. Mais mère d'un nouveau né, elle a peur des représailles en cas de séparation. Je me demande si je suis censée réagir à cette situation ?

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous avez reçu des confidences d'une connaissance victime de violence conjugale et vous vous demandez si vous devez réagir.

Ces confidences sont certainement pour vous lourdes à porter. Cependant nous pensons qu'il serait utile  de lui transmettre les adresses où elle peut trouver de l'aide, des informations juridiques sur ses droits, ceux de son enfant et les démarches de séparation à entamer. Pour cela, elle peut s'adresser à l'Association AVVEC (anciennement Solidarité Femmes) au 022 797 10 10. Une permanence sans rendez-vous est également disponible tous les mardis entre 16h et 18h. Si elle a besoin de se mettre à l'abri, AVVEC peut lui proposer une logement dans un lieu confidentiel et sécurisé.

Nous lui conseillons également de s'adresser au Centre LAVI à Genève afin d'obtenir des renseignements sur ses droits et éventuellement une aide financière en fonction de sa situation. Pour prendre un rendez-vous: 022 320 01 02.

Vous pouvez aussi lui rappeler qu'elle peut appeler la police 117 en cas de nouvelle situation de violences et l'encourager à se protéger, elle et son nouveau-né.

Si vous le souhaitez nous restons à votre disposition pour répondre à d'autres questions.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question