Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

Une voisine se fait frapper, que faire?

21 avril 2021 - Cat...

Il y a des cris chez mes voisins la nuit et cela me réveille. La femme porte sur elle des traces de violences physiques, mais je ne la connaît pas personnellement. Que puis-je faire? Dois-je appeler la police? Je ne veux pas avoir d'ennui et aimerais rester anonyme.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous écrivez car vous êtes réveillée la nuit par des cris chez vos voisins. Vous avez remarqué que votre voisine a des traces de violence physique. Ne la connaissant pas et désirant rester anonyme, vous ne savez pas quoi faire pour l’aider. 

Tout d’abord, nous vous félicitons de vous préoccuper de votre voisine et comprenons vos inquiétudes. De plus, se faire réveiller au milieu par des bruits de voisins est désagréable et cela doit être d’autant plus difficile en imaginant que cette femme est en danger.

Si vous entendez encore des cris ou des signes qui vous alertent nous vous encourageons à appeler la police au 117 et préciser que vous souhaitez garder l’anonymat. Toute personne peut signaler des situations dans lesquelles il semble y avoir des actes de violence. La police évaluera la situation et interviendra si nécessaire. 

Si vous osez lui parler de vos craintes pour elle ou simplement lui demander comment elle va lorsque vous la croiser, vous pouvez ensuite lui proposer de contacter à Lausanne l’association AVVEC au  022 797 10 10 qui propose une permanence téléphonique ainsi que des consultations individuelles pour des personnes qui vivent de la violence conjugale . Des professionnel-le-s pourront l’écouter, l’informer et explorer avec elle différentes pistes selon ses projets. Si elle le désire, elle pourrait aussi demander un hébergement afin de pouvoir se mettre à l'abri et prendre du recul sur sa situation quelques temps.

Bien évidemment, il est important de vous sentir à l’aise avec la deuxième piste. Il s’agit d’une suggestion qui pourra lui ouvrir une porte de secours. C’est elle qui fera ensuite les démarches pour sortir de cette situation. 

En espérant que ces quelques pistes vous aideront, nous vous souhaitons beaucoup de courage et restons à votre disposition pour d'autres questions.

retour aux questions

Posez-nous votre question