Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Une de mes amies subit des violences. Comment puis-je l'aider?

04 septembre 2019 - Sou...

Bonsoir,

une de mes amies subit des violences sexuelles et psychologique, et elle se sent démunie et sans ressources. Elle dit avoir touché le fond. Sa clarté d’esprit est altérée et elle pense pouvoir s’en sortir seule. Je lui ai conseillé de demander de l’aide psychologique et médicale, mais ne connais pas de thérapeute spécialisé à Lausanne. Avez-vous des suggestions? Et en plus je ne suis pas sure qu’elle acceptera/osera. Comment l’aider à faire un premier pas? Merci d’avance

Notre réponseRépondre à notre enquête de satisfaction

Bonjour Madame,

Tout d'abord, veuillez nous excuser pour notre délai de réponse, notre service a reçu un grand nombre de demandes récemment.

Une de vos amies subit des violences sexuelles et psychologiques et vous souhaitez l'orienter au mieux pour qu'elle puisse trouver de l'aide.

Si votre amie vit dans le canton de Vaud, nous lui conseillons fortement de s'adresser à l'Unité de médecine des violences (UMV) du CHUV afin de faire constater les violences sexuelles subies. L'UMV pourra ensuite lui remettre personnellement un constat médical qui pourra lui être utile par la suite si elle décide de porter plainte. Même si elle ne souhaite pas déposer plainte, ce document pourra être important plus tard, dans d'autres démarches. Pour prendre rendez-vous et pour plus de renseignements: ici.

Pour ce qui est de la question d'un suivi, toujours dans le canton de Vaud, nous lui conseillons de s'adresser à des professionnel·le·s spécialisé·e·s dans le domaine des violences au sein du couple. Au Centre d'accueil MalleyPrairie, il est possible d'avoir des entretiens gratuits et confidentiels avec des professionnel·le·s formé·e·s à cette problématique. Pour prendre un rendez-vous: 021 620 76 76.

Ensuite vous nous demandez comment l'aider à faire un premier pas. Dans tous les cas, nous recommandons de respecter le rythme de votre amie. Parfois, il peut être frustrant pour l'entourage d'être témoin des ambivalences de la victime qui hésite ou ne souhaite pas entamer de quelconques démarches. Se reconnaître comme victime, puis se sentir légitime à demander de l'aide et enfin se sentir prêt·e à chercher de l'aide extérieure est un processus qui peut être long. En fonction du lien entre la victime et l'auteur·e des violences, cela peut être d'autant plus long et compliqué. La meilleure aide que vous puissiez apporter en tant qu'amie est de lui faire sentir que vous êtes présente pour l'écouter et l'aider tout en respectant ses choix. Vous pouvez également lui parler du site www.violencequefaire.ch, lui mentionner qu'elle peut y trouver des informations utiles et éventuellement poser ses questions de manière anonyme et  gratuite comme vous l'avez fait.

Nous espérons que ces pistes permettront à votre amie de trouver l'aide qu'elle recherche. Nous tenons également à saluer votre aide précieuse, c'est souvent grâce à des personnes de l'entourage bienveillantes que les personnes victimes de violences osent enfin sortir du silence. Nous restons bien volontiers à votre disposition ainsi qu'à celle de votre amie pour toute question. Nous recevons également avec plaisir de vos nouvelles.

retour aux questions

Posez-nous votre question