Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

Une amie souffre de stalking de la part de son ex, puis-je aviser la police?

05 septembre 2021 - cab...

Est-ce légale si j'avise la police de ce harcèllement ?

Car je crains le pire, pour cette amie. Cet homme est instable. L'amie en question se trouve dans un état dépressif, vidé de courage ... c'est pourquoi je me permets de poser ces questions.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Votre amie est victime de harcèlement et de diffamation d’un ex-ami. Vous vous demandez si vous avez le droit d’en aviser la police, votre amie étant dans un état dépressif vous aimeriez l’aider.

Vous avez bien fait de nous écrire et ne pas laisser votre amie seule dans cette situation. Son état semble inquiétant et si ce n’est pas déjà fait, nous suggérons vivement qu’elle consulte son médecin ou un-e psychologue/psychothérapeute pour évaluer son état de santé et recevoir les soins nécessaires.

Vous pouvez appeler la police si votre amie se trouve en danger ou si son ex-ami se rend à son domicile par exemple. Cependant dans le cas de diffamation et d'utilisation abusive d'un moyen de communication pour inquiéter ou importuner, il est nécessaire que la personne concernée porte plainte.

Pour commencer, votre amie peut lui envoyer un message clair en disant qu’elle ne veut plus qu’il la contacte et le bloquer de son téléphone.

Si cet ex-ami continue, vous pouvez l’accompagner auprès d’un poste de police pour qu'elle porte plainte contre lui pour diffamation et utilisation abusive d'un moyen de communication pour inquiéter ou importuner. Il est parfois nécessaire de le faire plusieurs fois avant que l’auteur-e de violence arrête ces comportements. Ces actes qui peuvent être poursuivis sur plainte doivent être signalés dans un délai de trois mois depuis les actes de violence. 

Une plainte pénale peut être déposée auprès de la police ou du ministère public, par écrit ou oralement. Elle peut adresser un courrier au ministère public. Dans le canton de Fribourg, votre amie peut demander du soutien auprès de Solidarité femmes- Centre LAVI (026 322 22 02) pour la rédaction de ce courrier.  Elle pourra aussi recevoir des informations précises tout au long de sa démarche et être accompagnée par des professionnelles qui pourront évaluer la situation et la conseiller au mieux. Les entretiens avec les professionnelles du Centre LAVI sont gratuits et confidentiels.

Nous restons à disposition si vous avez d'autres questions ou que vous souhaitez nous donner des nouvelles. Meilleures salutations.

retour aux questions

Posez-nous votre question