Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Une amie en détresse psychique vit de la violence psychologique

26 octobre 2020 - Ran...

Mon amie vit avec un homme depuis pus de 10 ans et la relation est devenue très mauvaise depuis 1 an, elle a essayé la thérapie de couple (sans succès) et elle suis elle-même une thérapie personnelle.

Son ami lui fait subir une maltraitance psychique et morale, elle a perdu beaucoup de poids, elle est épuisée, physiquement méconnaissable et ne sait plus comment se sortir de la situation. Ils vivent ensemble chez elle, dans un appart dont elle est propriétaire. Elle lui a demandé de partir mais il refuse et la rabaisse sans cesse, il lui dit que la situation lui convient et qu'elle est juste bonne à lui faire à manger, .....etc. Elle est en train de perdre pied et semble incapable de prendre des décisions, elle semble avoir peur de lui.

Je lui ai conseillé de prendre contact avec son assistance juridique pour connaître ses droits, mais je commence à douter qu'elle puisse encore faire ce type de démarche. Je suis très inquiète, elle m'a déjà glisser quelques idées suicidaires, même si elle prétend que c'est sur le ton de la plaisanterie, ........

Que puis-je faire ? Elle est déjà venue habiter chez moi durant 2 mois pour supporter pendant le confinement, je lui ai dit qu'elle était toujours la bienvenue, mais cela ne règle pas la situation qui s'envenime avec le temps.

Merci d'avance de votre réponse. Salutations

Notre réponse

Bonjour Madame,

Votre amie est confrontée à des violences psychologiques depuis un an. Sa perte de poids, son épuisement et son impuissance face à cette situation vous inquiètent beaucoup et vous aimeriez l’aider. Vous avez eu raison de nous contacter. Nous félicitons votre démarche ainsi que toute l’aide que vous lui avez déjà apportée durant le confinement, une période à risque à des répétitions d’actes de violence.

L’éloignement est une manière de se protéger et permet d’avoir un laps de temps pour réfléchir à la situation. Toutefois, comme vous le dites, cela ne règle pas la violence car c’est à son conjoint de faire les démarches pour ne plus agir de cette manière, ce qu'il ne semble ici pas enclin à faire. 

Le changement physique, la difficulté pour la victime apeurée à prendre des décisions et les idées suicidaires sont des conséquences fréquentes dans une situation de violence. C’est pourquoi, nous vous conseillons vivement de l’encourager à parler de ses idées à son thérapeute ainsi qu’à prendre un rendez-vous médical chez son médecin traitant pour contrôler son état de santé. 

Concernant les démarches juridiques, elles seraient nécessaires pour se renseigner quant à ses droits selon la situation locative de son compagnon. Si elle n’a pas la force pour le moment de s’en occuper, vous pouvez lui proposer de l’accompagner à faire les premiers pas en contactant le Centre Social Protestant (021 560 60 60) où elle pourra poser toutes les questions qui concernent cette séparation d’habitation. Les professionnel-le-s sont sensibilisé-e-s aux problématiques de violences au sein du couple. Afin d'obtenir un rendez-vous rapidement, nous lui conseillons de mentionner déjà lors de son appel au Centre Social Protestant qu'elle subit de la violence au sein de son couple.

Nous vous suggérons également de lui proposer d’appeler le Centre d’accueil MalleyPrairie (021 620 76 76), dont les intervenant-e-s peuvent la soutenir à faire toutes les démarches nécessaires pour sortir de cette situation, à son rythme et en prenant compte de ses choix personnels. Ce centre, spécialisé dans le domaine des violences domestiques, propose des consultations ambulatoires, gratuites et confidentielles. 

A ce stade, votre aide ainsi que votre soutien moral sont très précieux. Toutefois, c’est à elle de faire les démarches pour en sortir et vous ne pouvez pas agir à sa place. Il est aussi important de prendre soin de vous et nous espérons que ces pistes aideront. Vous pouvez revenir vers nous si vous avez d’autres questions ou tout simplement pour nous donner des nouvelles de la situation. Votre amie peut également nous écrire par elle-même si elle le souhaite. Nos meilleures messages vous accompagnent.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question