Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

Suspicions de violence pour une amie: que faire?

08 janvier 2022 - Eli...

Une amie à moi a de gros problèmes de couples depuis deux ans, peut être plus. Elle a failli partir plusieurs fois mais se trouve trop seule pour aller au bout. Hier elle est apparue avec un œil bleu, elle dit être tombée mais elle ne veut plus sortir de chez elle, ne veut plus voir personne, elle semble extrêmement préoccupée. Je soupçonne fortement son mari et je sens qu’il est important qu’elle ai de l’aide. Merci de me dire ce que je peux faire.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous témoignez de votre inquiétude pour une amie, car vous craignez qu'elle subisse de la violence au sein de son couple, et nous demandez quoi faire dans cette situation.

Nous saluons votre implication envers votre amie et vous encourageons à parler avec elle si vous vous sentez à l'aise ou, dans le cas contraire, à une autre personne de confiance dans son entourage qui pourrait le faire. Vous pouvez lui faire part de votre préoccupation concernant son état. Il est parfois difficile pour les personnes victimes de reconnaître la violence conjugale et de pouvoir en parler. L'isolement, la peur ou encore la honte font partie des conséquences possibles de la violence et cela prend donc du temps. Il est particulièrement important de lui signifier que vous êtes là pour elle, sans jugement et dans le respect de ses choix. Vous pouvez l'inviter à parcourir notre site www.violencequefaire.ch; cela pourrait l'aider à mieux comprendre ce qui lui arrive si c'est le cas. Vous pouvez aussi lui transmettre les coordonnées du Centre LAVI du canton du Valais qui offre une consultation gratuite et confidentielle.

Au vu de vos observations, il serait utile que votre amie puisse consulter l'hôpital de sa région pour établir un constat médical de coups et blessures. Ce document confidentiel n'est établi qu'à son attention et elle peut en disposer librement. Cela permettrait de vérifier son état de santé, mais pourrait aussi être utile si elle décidait de dénoncer les faits ou porter plainte un jour.

En cas de danger, n'hésitez pas à lui dire d'appeler la police au 117 ou de la contacter vous-même si besoin. La violence est interdite par la loi et la police a la possibilité d'expulser la personne auteure de violence durant une période limitée pour protéger la personne victime.

Nous espérons avoir répondu à vos attentes et restons à disposition si vous avez d'autres questions ou que vous souhaitez nous donner des nouvelles.

Nous vous transmettons nos meilleurs messages pour la suite.

retour aux questions

Posez-nous votre question