Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon père est quelqu’un de plutôt violent à l'égard de ma mère et à mon encontre.

26 septembre 2019 - Lap...

Bonjour,

moi je suis une enfant et ma mère souffre de violence conjugale par mon père. Mon père est quelqu’un de plutôt violent mais à ce que je sache il n’a jamais frappé ma mère. Mais il exerce sans cesse une pression psicologique et veut lui obliger à faire des choses qu’elle veut pas ex. Sex. En plus il est souvent bourré, une fois il a obligé ma mère à partir de la maison et ma mère a dû dormir chez sa sœur.Je suis quelqu’un qui a un plutôt fort caractère alors à chaque fois qu’il embête ma mère je suis obligée de l’insulter. Je sais que c’est pas bien mais sinon ça me ronge de l intérieur si je ne dis rien. Ce qui mène à ce qu’il me frappe. Tellement là dernière fois il m’a frappé fort j’ai eu une grosse marque dans le cou. Là vous vous dites pourquoi vous n’allez pas le dénoncer? C’est qu’on peut pas . Des problèmes financiers. Nous de base ont est une famille très modeste économiquement avec mon père et ma mère qui travaille.Si ma mère part on va être très serré au niveau budget (on est trois avec mon frère).Ma mère ne veut pas qu’on soit aidé financièrement par une association ou quelque chose comme ça,elle veut établir un bon avenir pour nous mais je trouve pas ça juste.Dites-moi ce que je dois faire le dénoncer ou laisser comme ça ?

Notre réponse

Bonjour,

Nous nous excusons pour notre réponse tardive, nous avons reçu beaucoup de questions dernièrement.

Ta mère vit des violences psychologiques et sexuelles et cela te fait réagir par des insultes contre ton père. Celui-ci réagit par de la violence physique à ton égard, il te frappe. Tu te demandes si tu dois le dénoncer ou pas. Probablement que tu as peur pour le futur de ta famille et des conséquences. 

Tout d’abord nous te remercions de ta confiance et de nous avoir écrit. C’est très courageux et c’est un premier pas pour que la situation change. L’environnement familial dans lequel tu vis nous inquiète, c'est une situation grave que tu nous décris. A ton âge, tu ne devrais pas porter autant de soucis. C’est de la responsabilité de tes parents de veiller sur toi, ta sœur et ton frère.

Nous comprenons ton questionnement par rapport à la dénonciation. C’est une décision difficile, mais qui te permettra de te protéger et d’assurer que chaque personne de ta famille ne soit plus confrontée aux problèmes de violence (y compris ton père). La violence est interdite par la loi, parce qu’elle est dangereuse et qu’elle affecte en mal les relations et la santé de chacun des membres de la famille.

Nous t’encourageons donc à en parler à des professionnel·le·s de ton école, par exemple à l’infirmier·ère scolaire, la ou le psychologue ou encore le médiateur ou la médiatrice scolaire. Un·e professionnel·le peut évaluer la situation et t’aider au mieux pour que la situation s’améliore pour toi.

Si tu n’oses pas faire le pas toute seule, il est aussi possible d’en parler à un adulte de confiance de ton entourage (par exemple une tante, un·e cousin·e, un parent d’ami·e·s, un·e enseignant·e). Elle ou il pourra t'accompagner et te soutenir dans cette démarche. Il est aussi possible que tu en parles à ton pédiatre, si tu as un rendez-vous médical prochainement. 

En cas de nouvelle crise et de nouveaux actes de violences de la part de ton père, nous t'encourageons vivement à appeler la police au 117 afin qu'elle puisse intervenir et te protéger ainsi que ta mère et tes frères et soeurs. Tu as le droit de te protéger et surtout de pouvoir vivre sereinement sans avoir peur.

Nous espérons recevoir de tes nouvelles quoi que tu décides et quoi que tu entreprennes. N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions ou tout simplement besoin de te confier.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique, Sexuelle

Posez-nous votre question