Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon frère adopte des comportement agressifs avec sa compagne lorsqu'il est fâché. Quelle aide est-il possible de lui proposer pour que cela change et ne vienne pas affecter leur enfant?

01 mai 2019 - Tin...

Bonjour, Je me permets de vous écrire car je ne sais plus quoi faire pour aider mon frère... Lorsque mon frère se fache avec sa compagne car quelque chose (souvent insignifiant) ne lui plaît pas, il devient quelqu'un d'autre et c'est là qu'il n'arrive plus à se contrôler et commence à casser des objets. Il ne lui a jamais levé la main dessus. Toutefois, le problème reste là. Nous avons déjà eu plusieurs fois des discussions avec lui mais rien ne change. Aujourd'hui, il est papa et cela ne peut plus durer. Que peut-on faire pour l'aider...? de l'hypnose ? quel genre de thérapie pourrait l'aider à gérer cela ? Cela n'arrive que très rarement.. mais ce n'est pas une réaction normale... même si il y a des pics, de l'agressivité verbale ou autre.. Merci pour votre aide.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Vous nous contactez au sujet du comportement de votre frère à l'égard de sa compagne car celui-ci vous semble inadéquat. En effet, vous racontez que lorsqu’il se fâche, il perd le contrôle, montre de l’agressivité et casse des objets. Le fait qu’il ait un enfant aujourd’hui au sein du couple vous conforte dans l’idée que cela ne peut durer et qu’il faut stopper les réactions excessives de votre frère.

A la lecture de vos lignes, nous constatons des actes qui nous font penser à de la violence d’ordre psychologique (se fâcher et ne plus se contrôler, bris d’objets, agressivité verbale,). Même s’il n’y a pas de violences physiques, ce type de comportement est en effet une forme de violence et vous avez raison de présenter ce comportement comme inacceptable. De telles réactions expliquent peut-être un malaise existant chez votre frère mais n’excuse pas que ce dernier l’exprime avec de la violence. Le risque à long terme de ne rien entreprendre pour mettre fin à cette situation est d’entrer dans un schéma qui pourrait tendre à s’amplifier et empirer peu à peu pour malheureusement peut-être faire apparaître un jour d’autres formes de violence. Nous nommons ce phénomène le cycle de la violence.

Vous êtes inquiète et souhaitez trouver des informations quant à des orientations possibles pour soutenir votre frère. Il n’apparaît pas dans votre récit si votre frère entend ou non vos inquiétudes lors de vos discussions. Est-ce le cas ? Reconnaît-il qu’il y a quelque chose qui n’est pas « normal » dans sa façon de réagir lorsqu’il est fâché ?  A-t-il montré une envie de changement et de soin ? Pour qu'un travail soit possible pour stopper le processus, il est nécessaire que votre frère reconnaisse sa problématique et démontre une volonté de changement. Si tel n’est pas le cas, à terme, ce sera le devoir de votre belle-sœur de mettre en place des moyens pour protéger son enfant et elle-même.

Dans le canton de Neuchâtel, votre frère peut s'adresser au service pour auteur-e-s de violences conjugales (SAVC) (032 886 80 08 - savc@cnp.ch) qui propose un suivi thérapeutique permettant de travailler sur les comportements violents. 

Il est également possible de trouver un-e psychologue au plus proche du domicile de votre frère sur ce site: https://www.psychologie.ch/fr/members.

Si votre frère ne sent pas prêt à franchir ce pas de s'adresser directement à un-e professionnel-le dans le cadre d'une thérapie, il peut également nous écrire de manière anonyme et gratuite, nous restons à disposition.

Nous espérons avoir pu répondre au mieux à votre demande et que la situation s’améliore pour vous, et surtout pour votre frère et sa famille. Nous restons volontiers à dispositions si vous avez des compléments à apporter ou même des nouvelles à nous donner.

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Psychologique

Posez-nous votre question