Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Mon aide ménagère a deux semaines pour se reloger avec sa fille, mais elle n'a pas de revenu. Où aller ?

11 mars 2020 - Byk...

Bonjour ma femme de ménage a quitté un pays voisin car elle s'est faite agresser (défigurée et plusieurs opération du siage) par son mari. Il sort de prison dans deux semaines. Malheureusement le schéma se répète et en Suisse elle est tombée sur un compagnon violent. Samedi dernier la fille de ma femme de ménage (13 ans) a appelé la police. Monsieur a été interdit de reloger dans l'appartement commun (qui soit dit en passant est au nom de Monsieur). Du coup Madame a encore deux semaines pour trouver où se loger avec sa fille. Elle essaie de faire des demandes mais n'a pas assez de salaire. Bref elle a urgemment besoin d'aide. Merci de tout coeur 

Notre réponse

Bonjour Madame, 

Tout d’abord, nous nous excusons pour le délai de réponse. Notre service a reçu de nombreuses questions ces derniers temps.

La situation que vous nous décrivez est effectivement alarmante et nous comprenons votre inquiétude. La fille de votre aide au ménage a très bien réagi en appelant la police au 117 face à ces violences qui les mettent en danger toutes les deux. Normalement, dans un tel cas, une équipe de soutien social lui a été proposé en urgences via l’EMUS. Vous en a-t-elle parlé ? Ces personnes sont là pour l’informer de ses droits et des aides concrètes ou psychologiques auxquelles elle peut recourir.

Si cela n’a pas eu lieu, ou qu’elle n’a pas été preneuse à ce moment-là, vous pouvez toujours lui conseiller d’appeler le centre LAVI au 021 631 03 00. Ce service est gratuit et confidentiel. Les violences devaient être suffisamment graves pour que sa fille appelle à l’aide : en tant que victime d’infractions à la loi suisse, elle peut avoir droit à des aides psychologiques, matérielles, juridiques et financières.

Par ailleurs, elle peut contacter le centre d’accueil MalleyPrairie (Ch. de la Prairie 34, Lausanne) au 021 620 76 76. Ce centre propose une aide aux femmes confrontées à la violence de la part de leur partenaire via un hébergement d’urgences et/ou un accompagnement psycho-social dans cette période compliquée. Elle peut s’y rendre avec sa fille, qui bénéficiera elle aussi d’un soutien. Ces services sont adaptés aux revenus de la personne, elle peut donc sans autre les contacter.

En ces temps complexes de confinement, il n’est pas évident d’agir. Le plus important est qu’elle et sa fille se retrouvent en sécurité, et ces quelques pistes leur seront certainement utiles. Mis à part cela, être témoin de ces violences, même indirectement, n’est pas évident non plus : nous espérons que vous avez, vous aussi une oreille pour parler de ce que vous vivez. Dans tous les cas, nous vous remercions du soutien et de l’aide que vous portez à cette femme et à sa fille : c’est aussi grâce à des personnes comme vous que d’autres peuvent s’en sortir. Nous restons à disposition pour toute question ou si vous souhaitez nous donner des nouvelles. Bien à vous.

retour aux questions

Posez-nous votre question