Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3

retour aux questions

Questions/réponses

Ma voisine se fait régulièrement taper, que faire?

22 avril 2021 - Lum...

Mon voisin esf alcoolique, régulièrement il frappe violemment sa compagne. Il m'est arrivé d'intervenir et de m'interposee, j'ai également appelé la Police à plusieurs reprises car je pouvais entendre distinctement ma voisine appeler "ausecours". Elle refuse de le quitter. Que faire ?

Il va y avoir un drame, cela est une question de temps ... L'avenir le dira, mais les faits sont là et la violence ne fait qu'empirer. Merci pour vos conseils.

Notre réponse

Bonjour Madame,

Votre voisin frappe régulièrement et violemment sa compagne. Vous êtes intervenue et vous avez appelé la police à plusieurs reprises, mais cela continue et empire. Vous craignez un drame et ne savez pas quoi faire pour l'empêcher.

Vos inquiétudes sont légitimes et nous vous remercions de nous contacter. En effet la violence conjugale s'inscrit souvent dans un cycle qui se répète et s'intensifie avec le temps. L'abus d'alcool n'est pas forcément la cause de la violence, mais cela peut faciliter l'expression d'une violence déjà existante. Nous vous félicitons pour vos interventions, elles sont courageuses et utiles. Ainsi vous montrez que la violence n'est pas acceptable et que vous ne la cautionnez pas. La violence conjugale est d'ailleurs punie par la loi

Il arrive que la victime se sente piégée dans la relation et que pour différentes raisons elle pense ne pas pouvoir en sortir. Il est important de ne pas la juger et de respecter son rythme et ses besoins.

Si vous vous sentez suffisamment à l'aise, nous vous conseillons de vous approcher d'elle et de lui parler de vos inquiétudes. Vous pouvez lui proposer de consulter notre site www.violencequefaire.ch. A Genève, vous pouvez aussi l'informer de l'existence de l'association AVVEC. Elle peut les appeler au numéro 022/797.10.10. Des spécialistes l'écouteront et la conseilleront de manière confidentielle et gratuite. Cette association offre aussi un hébergement sécurisé, provisoire et gratuit, si elle le souhaite.

Dans le cas où vous entendez à nouveau des cris et des appels à l'aide, nous vous encourageons à ne pas abandonner et à appeler à nouveau et immédiatement la police au 117.

Nous espérons que ces quelques pistes vous aideront et que la situation pourra s'améliorer. Nous restons bien évidement à votre disposition pour toutes questions ou pour nous donner de vos nouvelles.

Recevez nos meilleures pensées.

retour aux questions

Posez-nous votre question