Votre contribution aide à lutter contre la violence

Informations postales:
CCP : 17-512222-3
IBAN : CH58 0900 0000 1751 2222 3
retour aux questions

Questions/réponses

Ma grand-mère est victime de violence de la part de son conjoint, comment l'aider?

05 octobre 2019 - Mam...

Bonjour.

Je pense que ma grand-mère est victime de violences par son copain. Il a toujours été très méchant mentalement avec elle, il la rabaisse et la traite comme une moins que rien, il lui a retiré tout ses droits. Elle n'a même plus le droit de sortir sans lui. Et récement elle est arrivée avec des bleus, des blessures. Elle a avoué que c'était lui mais elle ne le quitte pas parce qu'elle dit que c'est sa faute à elle. Je m'inquiète et je ne sais pas quoi faire ni où demander de l'aide. Est-ce qu'il y a des numéros à appeler ou un endroit où demander de l'aide ?

Notre réponseRépondre à notre enquête de satisfaction

Bonjour,

Tu constates que ta grand-mère vit des violences psychologiques et récemment physiques de la part de son copain. Tu t'inquiètes pour elle et tu cherches comment l'aider.

Ta grand-mère semble être sous l'emprise de son conjoint. Cette emprise se met en place lentement, commence par des violences psychologiques (des insultes, des dénigrements, des menaces), puis elles peuvent devenir physiques. Comme tu l'as remarqué, les agressions augmentent en fréquence et en intensité et finissent par mettre en danger la personne qui les vit. Tu as donc raison de t'inquiéter pour ta grand-mère et de vouloir l'aider. Nous t'en félicitons.

Sortir d'une telle emprise est une chose difficile. Ta grand-maman a sûrement perdu confiance en elle et se sent peut-être isolée, ou alors elle doute d'avoir la force de s'en sortir. En as-tu déjà parlé avec elle? Et tes parents, est-ce qu'ils peuvent aussi lui apporter du soutien? Savoir que des gens sont là pour elle représente déjà une grande aide.

Quoi qu'il en soit, des professionnel·le·s sont aussi là pour l'aider: Si elle ne connaît pas le site www.violencequefaire.ch, tu peux le lui recommander, elle y trouvera des informations utiles sur ce qu'elle vit. Elle peut aussi nous poser des questions, comme tu l'as fait. Dans le canton de Neuchâtel, nous lui recommandons vivement de s'adresser au Service d'aide aux victimes (SAVI): l'aide apportée est confidentielle et ne l'engage à rien (par exemple, elle n'est pas obligée de déposer plainte ou d'aller voir la police si elle s'adresse à la LAVI). Les professionnel·le·s qui y travaillent vont l'écouter, l'aider à évaluer sa situation, déterminer ce qu'elle souhaite pour le futur et la soutenir dans certaines démarches. Le SAVI a deux bureaux: à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds. Ta grand-mère peut appeler le bureau le plus proche de son domicile.

De ton côté, il est aussi important que tu ne restes pas seule avec cela. As-tu des ami·e·s ou de la famille à qui te confier? Pour aider au mieux ta grand-mère, garde en tête que tu peux la conseiller, l'écouter, l'accompagner dans ses démarches, mais que c'est à elle de prendre ses décisions. Sortir de l'emprise est souvent un processus long et difficile, ça peut être frustrant pour l'entourage. Laisse lui du temps et essaie de respecter son rythme. N'oublie pas de prendre soin de toi et de maintenir une saine distance pour que sa situation ne t'affecte pas "trop". 

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas à nous réécrire. Ta grand-mère a de la chance de t'avoir à ses côtés!

retour aux questions

Autres questions sur le même thème : Physique, Psychologique

Posez-nous votre question